Annuaire des techniciens

Actualités

Categories

RENCONTRE PROFESSIONNELLE & PROJECTION 27 janvier 2023

Dans la suite des rencontres annuelles autour des métiers en Occitanie (Comédien·ne·s, Scénaristes en 2020, Producteur·ice·s en 2021), Occitanie films organise le vendredi 27 janvier 2023, de 14h00 à 20h00, une rencontre pour les techniciennes et techniciens en Occitanie, à la Scène nationale Grand Narbonne, suivie de l’avant-première du film Les Complices de Cécilia Rouaud en présence de l’équipe du film.

PROGRAMME

 

20h00 : Apéritif avec les participant·e·s

Inscriptions sur Occitane Films

Rencontre FEL mercredi 18 janvier 2023

Cher(e)s collègues techniciens du cinéma,
Tout d’abord, au nom de l’association, je vous souhaite une belle et heureuse année, pleine de réussite dans tous vos projets professionnels et personnels.
Nous sommes ravis de vous annoncer que notre prochaine rencontre FEL aura lieu le mercredi 18 janvier à la Gazette café de Montpellier.
Cet événement est l’occasion pour nous de nous retrouver, de partager nos expériences et nos connaissances, et de discuter des défis auxquels nous sommes confrontés dans notre industrie.
Nous espérons que vous serez en mesure de vous joindre à nous pour cette soirée.
Si vous avez des questions ou des suggestions, n’hésitez pas à nous contacter. Nous espérons vous voir tous le 18 janvier à Montpellier !

A très bientôt.
le CA de Film en Languedoc Occitanie.

Boite à idée 2023

Boîte à idées de Film en Languedoc

Chers membres de l’association Film en Languedoc,

Nous avons créé une boîte à idées pour vous permettre de proposer des suggestions et des idées pour améliorer notre association et soutenir la création cinématographique dans notre région.

Nous savons que chacun d’entre vous a des compétences et des connaissances uniques, et nous voulons en profiter pour faire de notre association une communauté encore plus forte et plus créative.

Vous pouvez soumettre vos idées sur des événements, des projets, des activités de formation, des collaborations, des campagnes de financement, etc. Toutes les idées seront examinées attentivement et les meilleures seront mises en œuvre.

Nous remercions d’avance pour votre participation et pour votre soutien à notre association. Nous sommes impatients de lire vos idées et de travailler ensemble pour faire de l’association Film en Languedoc un lieu encore plus incroyable pour la communauté cinématographique régionale.

6 + 9 =

Rencontre FEL jeudi 17 novembre 2022

Bonjour,
Nous vous informons que notre prochaine rencontre aura lieu à « la Gazette café » le Jeudi 17 novembre à partir de 19h00.
Nous vous attendons nombreux et nombreuses pour discuter de tout cela autour d’un verre.

A très bientôt.
le CA de Film en Languedoc Occitanie.

Rencontre FEL jeudi 29 septembre 2022

Bonjour,
Nous vous informons que notre prochaine rencontre aura lieu à « la Gazette café » le 29 septembre à partir de 19h00.
Nous vous attendons nombreux et nombreuses pour discuter de tout cela autour d’un verre.

A très bientôt.
le CA de Film en Languedoc Occitanie.

Newsletter | « Passion simple » – « Rouge » – « La Joconde : histoire d’une obsession »

CINÉMA

« Gagarine » : comment raconter la banlieue autrement ?

 

Le premier long métrage de Fanny Liatard et Jérémy Trouilh raconte les derniers jours de la Cité Gagarine d’Ivry-sur-Seine à travers l’un de ses jeunes habitants, un ado de 16 ans qui rêve de devenir cosmonaute. Les deux réalisateurs reviennent sur ce projet qui porte un autre regard sur les cités.

Lire l’article

Newsletter | « Gagarine » : comment raconter la banlieue autrement ?

CINÉMA

« Gagarine » : comment raconter la banlieue autrement ?

 

Le premier long métrage de Fanny Liatard et Jérémy Trouilh raconte les derniers jours de la Cité Gagarine d’Ivry-sur-Seine à travers l’un de ses jeunes habitants, un ado de 16 ans qui rêve de devenir cosmonaute. Les deux réalisateurs reviennent sur ce projet qui porte un autre regard sur les cités.

Lire l’article

REPRISE DES RENDEZ-VOUS FOCUS LE 4 AOÛT 2021

REPRISE DES RDV FOCUS

Ce sera le 4 août !!

Nous avons le plaisir de vous annoncer que les Rdv Focus reprendront le 4 août prochain. Nous vous communiquerons sous peu les détails de cette rentrée selon les recommandations en vigueur faites aux établissements recevant du public (inscriptions ou autre). Les modalités de participation vous seront ainsi communiquées sur notre page facebook et par mail via le rappel mensuel. Nous sommes déjà impatients de vous retrouver pour de nouvelles discussions et de belles rencontres.

A très bientôt !!

 

Focus, le rdv convivial et informel des professionnels du Cinéma et de l’Audiovisuel
Site web

Copyright © 2021 Les Rdv Focus, All rights reserved.

CONVOCATION À L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE – FILM EN LANGUEDOC OCCITANIE

CONVOCATION À L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE

Film en Languedoc Occitanie : 8 Chemin du Courtet À Vic La Gardiole, le 21 mai 2021

Objet : Convocation à l’assemblée générale ordinaire du 24/06/2021

Chers adhérents,

FEL Occitanie est toujours là, malgré une année bouleversée par la crise sanitaire actuelle, nous avons plus que jamais l’envie d’échanger et de partager notre passion commune.

Et cette année 2021 plus particulièrement est aussi l’occasion de vous dire que FEL fête ses 10 ans !
– 10 ans de rencontres,
– 10 ans de liens entre tous les acteurs de notre secteur,
– 10 ans de réflexion et d’échanges d’informations,
– 10 ans d’appuis aux nouveaux techniciens.

Nous serions heureux de pouvoir vous retrouver lors de la prochaine Assemblée
Générale Ordinaire qui aura lieu le jeudi 24/06/2021 à 18h à la Ferme Marine des
Aresquiers.

Les délibérations porteront sur l’ordre du jour suivant :
• Appel à cotisations de l’année en cours ;
• Admission de nouveaux membres ;
• Présentation du rapport d’activité ;
• Approbation du budget de l’association pour l’exercice en cours ;
• Renouvellement des membres du conseil d’administration ;
• Affectation du résultat ;
• Présentation des projets pour l’année 2021 / 2022

Les membres désirant présenter leur candidature au conseil sont invités à se manifester dès maintenant.

Nous vous rappelons aussi que seuls les personnes à jour de leur cotisation peuvent participer à l’assemblée générale.

Pour adhérer, il suffit d’un clic :
https://www.helloasso.com/associations/film-en-languedoc-occitanie/adhesions/bulletin-dadhesion-a-l-association-film-en-languedoc-occitanie

Cette Assemblée Générale sera suivie d’une rencontre à partir de 19h30 et nous en profiterons pour célébrer les 10 ans de l’association.

Espérant vivement vous compter parmi nous, nous vous prions d’agréer l’expression de nos salutations les plus cordiales.

Le Président de FEL Occitanie,
Manuel POULAIN

[CIP-LR] Communiqué CGT Spectacle : CNPS – deux ministres annoncent des petits budgets et une semi-reconduction de son année blanche…

Newsletter complète

Union Régionale Fédérale – Languedoc-Roussillon / Midi-Pyrénées des syndicats CGT du Spectacle, de l’audiovisuel, du Cinéma et de l’Action Culturelle

CNPS : deux ministres annoncent des petits budgets et une semi-reconduction de son année blanche pour tenter d’éteindre le mouvement d’occupations !

Le 11 mai 2021, le conseil national des professions du spectacle (CNPS) a vu deux ministres se succéder pour tenter de répondre à la situation catastrophique du spectacle et des professionnel-le-s.

Après avoir rappelé les 11 milliards que le gouvernement a accordé aux entreprises du secteur, les ministres ont détaillé de nouvelles aides à l’emploi de l’ordre de 30 millions € et un soi-disant « plan jeunes » de 40 millions €.

Le plan pour l’emploi va enfin dans le bon sens mais il est insuffisant :
• 10 m€ pour le Gip café culture
• 10 m€ pour le Guso
• 6,5 m€ pour l’emploi dans les petites salles
• 3,5 m€ d’aides aux entreprises pour les répétitions et résidences de création.

Il faut mettre en perspective ces mesures avec la perte de plus de 500 millions € de salaires qu’ont subi les artistes et techniciens intermittents du spectacle en 2020, perte qui sera sans doute identique en 2021 !

Le « plan jeunes » s’annonce inadapté aux particularismes de notre secteur : le recours à des emplois aidés type Parcours Emploi et Compétences (PEC) et Contrat Initiative Emploi (CIE), sont réservés aux contrats de travail de plus 6 mois. Dans nos secteurs où il existe un usage est de recourir à des CDD souvent de courte durée, ce dispositif de soutien à l’emploi ne bénéficiera pas aux artistes et techniciens du spectacle. Les 40 m€ sont un simple effet de com’.

Aucune annonce n’a été faite pour sauvegarder les caisses sociales, caisse des congés spectacles ou centre médical de la bourse et garantir des droits sociaux élémentaires (accès à la santé, aux congés payés, à la retraite et à la médecine du travail) alors même que la collecte de cotisations est depuis mars dernier en chute libre en raison de l’absence de travail pour des dizaines de milliers de salariés.

Concernant la sécurité sociale, il a enfin été annoncé pour cet été un futur décret permettant l’accès aux indemnités journalières pour congé maternité et maladie avec maintien des droits sans conditions pendant un an, quelle que soit la profession et le secteur d’activité.
C’est une mesure très attendue, mais elle ne s’appliquera rétroactivement jusqu’au 1er juin 2020 que pour les intermittents du spectacle, alors que nous la demandons pour toutes les professions à caractère discontinu sans discrimination !

La seule mesure annoncée pour les auteurs est un abaissement du seuil d’ouverture de droit de 900 à 600 au SMIC horaire, de façon provisoire, en promettant d’en étudier la pérennité.

La prolongation des droits à l’assurance chômage des intermittents du spectacle est annoncée jusqu’au 31 décembre 2021, avec des mesures d’accompagnement pour ouvrir des droits à celles et ceux, nombreux-ses qui n’auront pas leurs heures. Cette mesure est un premier pas mais elle va générer une nouvelle baisse d’indemnisation pour celles et ceux qui n’auront pas ou très peu travaillé du fait des interdictions depuis mars 2020.

La ministre du Travail, reprenant le langage du Medef sur la « subvention culturelle » a expliqué qu’on ne pouvait faire plus par « équité » avec l’ensemble des chômeurs qui vont bénéficier d’une “bonne réforme de l’assurance chômage” dans leur intérêt au 1er juillet. De qui se moque-t-on ?

Ces arbitrages sont bien en deçà des revendications et des besoins des professionnels du secteur qui continueront à se mobiliser jusqu’à l’obtention des revendications construites et partagées sur tout le territoire.

Nous appelons les assemblées générales des lieux occupés à se réunir pour mesurer la teneur de ces annonces et décider de la reconduction des occupations au moment de l’ouverture partielle au public, en s’adressant à lui !

TRIBUNE DE LA FEDERATION CGT DU SPECTACLE

– Aux directrices et directeurs des entreprises artistiques et culturelles, des théâtres qu’ils soient nationaux ou municipaux, des scènes de musique en tous genres, de danse ou de cirque …
 
 – Aux responsables de leurs syndicats d’employeur·se·s,
 
– Aux élus qui financent le Service Public de la Culture,
 

_________________________________

« Voilà maintenant 2 mois qu’a débuté un mouvement social historique, qui se traduit par l’occupation de plus de 100 lieux culturels, par des manifestations et actions spectaculaires, des débats publics et Agoras dans tout le pays.

Bien au-delà des seules revendications concernant les arts et la culture (pas de réouverture sans droits sociaux, un plan de reprise de soutien à l’emploi et aux salaires …) ce mouvement lutte, converge contre la précarité galopante, voulue par le gouvernement : retrait de la réforme de l’assurance chômage, une prolongation d’un an de l’année blanche pour toute·s les intermittent·e·s du spectacle et de l’emploi, des indemnités de sécurité sociale pour les congés maternité et maladie, le retour de l’annexe 4 pour tou·te·s les intermittent·e·s et les intérimair·e·s, des droits sociaux et un avenir professionnel pour les jeunes.

Ce mouvement social chaleureux, solidaire, d’entraide mais déterminé a suscité l’enthousiasme de certains d’entre vous, le soutien de beaucoup, le silence de quelques-un·e·s, sans doute aussi le mépris de certains autres.

Chacun connait les valeurs essentielles du théâtre public : populaire, critique du monde et de la société comme le chiendent entre les pavés. Chacun connait les principes d’émancipation et de démocratie qui sous-tendent les politiques publiques de soutien à la culture, à toutes les formes de culture.

Ils sont l’opposé d’un esprit boutiquier consistant à ne regarder que sa subvention, son établissement, se focaliser sur sa réouverture en oubliant tous les spectacles qui ne reprendront pas, tous les artistes et technicien·ne·s qui ne joueront pas, tou·te·s les professionnel·le·s qui resteront sans travail cet été comme l’été dernier, toutes celles et ceux que la crise et les mesures gouvernementales fragilisent.

Demain, autour du 19 mai les théâtres et les salles, « vos » théâtres et « vos » salles – vont rouvrir, dans des conditions très partielles et dégradées. Cette ouverture devra s’adapter à beaucoup de contraintes d’ordre sanitaire. Mais elle devra aussi s’adapter à l’existence d’un mouvement social qui va perdurer aussi longtemps que le gouvernement y restera sourd. 

Les occupations de lieux de spectacle vont donc continuer. 
Plus que jamais il faudra que nous montrions que le combat mené est commun. 

Pour que les spectacles reprennent dans tous les lieux occupés, il faudra que ceux qui les occupent, ceux qui y travaillent, ceux qui les dirigent et ceux qui les financent partout en France disent ensemble vouloir continuer à mêler culture et luttes pour la justice sociale à conjuguer spectacles et agoras populaires.

Déjà des pressions inacceptables s’exercent sur certains lieux, des menaces de recours à la force sont proférées. Ce n’est la solution pour personne. Et c’est une honte. 

Lorsqu’une mobilisation de plusieurs mois se fait dans l’unité, quand toutes les tendances qui la traversent parlent et agissent dans le même sens, tous les espoirs sont permis

C’est le moment que chacun renouvelle son soutien au mouvement et aux revendications portées par l’ensemble des lieux occupés. »

Contacts URF LR MP :
Secrétariat Général Languedoc-Roussillon
Eva LOYER – 06 18 46 46 33
Secrétariat Général Midi-Pyrénées
Michel VIE – 06 83 29 85 81
 

Suivre l’actualité sociale sur Facebook

 

Jackie Berroyer, Fabcaro et Yves Jeuland en juin à Itinérances

Intégralité des informations sur le site d’itinérances

 

La 39e édition du Festival Cinéma d’Alès – Itinérances vous donne rendez-vous du 1er au 9 juin

 

Comme chaque année, hommages et cartes blanches seront au programme.Voici quelques lignes afin d’en savoir un peu plus sur trois de nos invités…

 

Jackie Berroyer, en savoir plus 

Fabcaron, en savoir plus 

Yves Jeuland, en savoir plus

  

NOUVEAU

 

Pour limiter les files d’attente, fluidifier les entrées en salles et respecter la distance physique (selon les conditions sanitaires liées à la Covid-19), le Festival met en place un nouveau système de billetterie. Chaque spectateur devra réserver à l’avance ses places pour chaque séance.

 

EN PRATIQUE 

 

 – À la parution de notre grille horaire, faites votre parcours cinéma en choisissant les séances auxquelles vous voulez assistez.

– Dès l’ouverture de la billetterie, achetez vos places soit en ligne soit aux caisses du Festival. Vous aurez bien sûr la possibilité d’ajouter des séances à n’importe quel moment dans la limite des places disponibles. 

– À l’entrée des salles, vous présentez votre billet. On vous donne plus de détails bientôt sur les infos pratiques et sur la grille horaire.

 

 En attendant, retrouvez la programmation de l’année 2021 [ ici ]

 

Festival Cinéma d’Alès – Itinérances
Pôle culturel et scientifique
155 faubourg de Rochebelle
30100 Alès
04 66 30 24 26

 

 

 

Newsletter | « Maroni » : un tournage polaire épique à Saint-Pierre-et-Miquelon

Pour en savoir davantage c’est par ici : https://www.cnc.fr

22 AVRIL 2021
SÉRIES ET TV

Après la Guyane en saison 1, le réalisateur et scénariste Olivier Abbou envoie sa jeune héroïne gendarme sur la petite île française nichée au large du Canada. Il nous raconte la rudesse d’un tournage au cœur de l’hiver, unique en son genre, mais qui offre des images incroyables et permet d’explorer ce territoire méconnu de la République.

Comment organise-t-on un tournage sur une petite île comme celle-là, isolée de tout ?

Bien sûr, c’est compliqué ! C’est loin. C’est à 5 heures d’avion depuis Paris, en été, quand il y a des vols directs. Sinon, il faut compter 12 ou 16 heures pour rejoindre Saint-Pierre-et-Miquelon en hiver, parce qu’il y a des transferts par Halifax, Montréal ou autres. J’ai fait beaucoup d’allers-retours personnellement. Et puis, ce qui n’a rien simplifié, c’est que j’ai absolument souhaité tourner en hiver. C’était une condition sine qua non. La production aurait préféré qu’on tourne en automne, mais cela nous aurait privés de décors magnifiques et de leurs spécificités. Je voulais qu’on se confronte aux éléments. Cela fait partie aussi de l’aventure humaine. Maintenant, c’est vrai que tout a été plus compliqué, que ce soit pour des questions d’accessibilité, de matériel, de déplacements ou encore les risques qu’on peut prendre au quotidien avec les intempéries. On a bien évidemment essuyé des tempêtes de neige durant lesquelles on ne pouvait pas tourner les scènes prévues… même si on en a quand même profité. On n’allait pas se priver d’une telle beauté ! Il est arrivé, un jour, qu’on ait un mètre de neige devant nos portes. On ne pouvait même plus sortir. Mais je me souviens avoir appelé mon chef op’ et le premier assistant, pour leur proposer de profiter de ces paysages pour aller faire des images ! Lire plus

Pour voir la vidéo

Maroni s2 David Bersanetti - JC Lespagnol

Maroni s2 David Bersanetti – JC Lespagnol

Newsletter CULTURELINK du 6 mai 2021

CULTURELINK, le média en ligne de la filière culturelle

Newsletter pro du 06 mai 2021

DANS L’ACTUALITÉ DE LA SEMAINE 

Réouverture des salles : les précision de Roselyne Bachelot

Intervenant à l’Assemblée nationale, Roselyne Bachelot a tenté de rassurer les professionnels de la culture.

Festival d’Avignon OFF : à quoi ressemblera l’édition 2021 ?

Jauges contraintes, créneaux limités, mesures d’accompagnement pour les compagnies et les théâtres… Avignon Festival & Compagnies (AF&C) trace les grandes lignes du Off 2021 (prévu du 7 au 31 juillet), sans parvenir à éclaircir toutes les zones d’ombre.

Pour la culture, une réouverture dans la défiance

Le 19 mai, salles et expositions rouvriront après plus de six mois d’arrêt. Cela représente une perspective, mais il subsiste encore beaucoup d’incertitudes.

Le pass sanitaire pour les festivals, outil de libération ou barrière supplémentaire ?

La mise en place d’un certificat sanitaire, sensible et central dans le calendrier de réouverture estival, sera au cœur des discussions des prochaines semaines.

Plus de la moitié des Français impatients de renouer enfin avec les lieux culturels

Une enquête menée par Ticketac (propriété du Figaro), montre que la majorité des utilisateurs du site de réservation de billets en ligne ont «très envie» de retourner dans les cinémas, théâtres et musées, en dépit des jauges et de l’instauration potentielle d’un pass sanitaire.

Newsletter du Coreps Occitanie

Voici une compilation des derniers articles publiés sur le site www.coreps-occitanie.fr
Nous vous en souhaitons bonne lecture !

Coreps Occitanie : Rencontre Environnement Social – Une journée d’information pour répondre aux questions sur l’emploi, la formation, la santé et la sécurité – 19 mai 2021, en visioconférence

La prochaine Rencontre Environnement Social du Coreps Occitanie, organisée par Occitanie en scène, en partenariat avec Audiens, l’Afdas, le CMB et Pôle Emploi, se déroulera le 19 mai 2021 prochain de 10h00 à 16h30, en visioconférence.

Cette journée d’information est destinée à répondre aux questions des professionnel·elles·s du spectacle sur l’emploi, la formation, la santé et la sécurité.

Lire la suite

Coreps Occitanie : Enquête régionale parcours et besoins de formation dans le spectacle vivant, le cinéma et l’audiovisuel en Occitanie

Ce questionnaire est mis en place dans le cadre du Coreps Occitanie par Occitanie en scène et Occitanie films en partenariat avec l’État (Drac et Dreets), Pôle emploi, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et l’Afdas pour disposer d’un état des lieux régional des besoins de formation dans les secteurs du spectacle vivant, du cinéma et de l’audiovisuel.

Lire la suite

Ma Source : la fédération Octopus met en ligne sa plateforme d’information-ressource des musiques actuelles en Occitanie

Octopus, Fédération des Musiques Actuelles en Occitanie vient de mettre en ligne la plateforme d’information-ressource des musiques actuelles en Occitanie : Ma Source.

Lire la suite

L’Occal : le fonds d’aides de la Région Occitanie – Pyrénées/Méditerranée

Le fonds L’Occal, doté en juin 2020 de 80 M€, associe la Région Occitanie – Pyrénées/Méditerranée, la Banque des Territoires, 12 départements et 145 intercommunalités d’Occitanie. Il a pour mission de parer à l’urgence et de sauvegarder l’activité et l’emploi de secteurs essentiels dans la région. 

Lire la suite

Drac Occitanie : plan de relance en Occitanie, 2ème phase – dépôt des dossiers avant le 15 mai 2020

La Drac Occitanie, après un premier plan de relance de 2 747 000 euros consacrés à soutenir en priorité les équipes artistiques fragilisées, les reprises et répétitions, les labels et réseaux, les lieux accueillant en résidence des artistes et favorisant la création et l’emploi des artistes interprètes, souhaite élargir son dispositif grâce à son Plan de relance en Occitanie, 2e phase.

Lire la suite

CEP : le Conseil en évolution professionnelle des actif·ive·s occupé·e·s

France compétences publie son premier bilan 2020 du CEP – Conseil en évolution professionnelle pour les actif·ive·s occupé·e·s, et le qualifie de prometteur.

Lire la suite

France compétences : publication du rapport d’exécution 2020 de la feuille de route stratégique

France compétences publie le 1er rapport d’exécution de sa feuille de route stratégique triennale.

Lire la suite

CPNEF SV : publication du rapport intermédiaire du Diagnostic-action dans le secteur du spectacle vivant

La Commission paritaire nationale emploi formation du Spectacle vivant (CPNEF SV), l’Afdas et le ministère du Travail (DGEFP) ont confié au cabinet d’étude KYU Lab la réalisation d’un diagnostic-action pour soutenir l’activité et l’emploi dans le spectacle vivant.

Lire la suite

Audiens : Covid-19, une aide exceptionnelle d’urgence est mise en place

Une aide sociale exceptionnelle d’urgence a été mise en place par Audiens à destination des professionnel·le·s des secteurs de la Culture, de la Communication et des Médias pour faire face aux situations de fragilités sociales engendrées par la crise sanitaire du Covid-19.

Lire la suite

Remise du rapport de la mission Gauron sur les suites de l’année blanche en faveur des intermittent·e·s du spectacle et de l’audiovisuel

Ce rapport présente l’impact de la crise sanitaire sur l’emploi des intermittent·e·s, évalue leur situation après le 31 août 2021, et propose des pistes pour ajuster, en fonction de cette analyse, le dispositif actuel.

Lire la suite

 

Newsletter CNC | Sourdoreille : capter les sonorités d’une époque

Pour en découvrir davantage, clique ici

Sourdoreille : capter les sonorités d’une époque

06 MAI 2021 – Création numérique

Spécialisé dans la captation de performances musicales, le collectif de journalistes et de vidéastes se distingue par une chaîne YouTube. Nous avons interrogé Romain Bourceau, coordinateur éditorial de Sourdoreille et Clément Bataillon, monteur et créateur de la minisérie d’animation Biopix sur l’évolution de la chaîne.

Piano Days – Sourdoreille Guillaume-Blot

 

Newsletter BELLEFAYE / La summer

www.bellefaye.com / Newsletter@bellefaye.com  

1. Ducobu, au tableau !

Avec 495 films en salles sur Paris et Ile-de- France, (source Officiel du Spectacle),
le 1er juillet, les programmateurs, pour la réouverture, ont puisé dans les réserves : presque un an et demi de films, avec peu d’indicateurs sûrs. Quels films étaient en phase ascendante, en vol de croisière, ou en piqué, au moment de la fermeture
des cinémas ?
Tel “Ducobu”, 3 574 entrées sur 119 copies, la semaine dernière,
mais 1 462 000 entrées au compteur. Ou le succès de “La” Bonne Epouse”, 167 748 entrées sur 962 copies, en tête du classement cette semaine, et qui du coup,va rester
à l’affiche tout l’été.

On peut, depuis une semaine, étudier les chiffres d’entrées film par film, ville par ville.
Mais les chiffres hebdomadaires ne répondent pas à la nécessité de mesurer le volume
des entrées au jour le jour, qui, seul, pour toute la filière, dira où l’on en est.
Et surtout l’impact du Covid-19 sur la fréquentation.

Pour le cinéma, la collecte totale, au jour le jour, est difficile, mais un chiffre fondé
sur un échantillon représentatif Paris/Province, remonté chaque jour, c’est faisable aisément…
Et nous, on se lève le matin, on lit le chiffre de la veille, et on sait où on va.

La reprise soulagée, en amont – castings surbookés, préparations sous pression – ne doit pas masquer que l’avenir des films dépend du flux des spectateurs. C’est le chiffre vital.

2. Festivals, Marchés virtuels for ever ?

Festivals en ligne, Marchés virtuels, c’est l’heure du premier bilan.
Les organisateurs sont satisfaits, le virtuel a pleinement rempli sa mission de continuation, de préservation, d’élargissement des événements réels. Ce n’est pas rien.
On partait de zéro.
Pas vraiment familiers du numérique, les reportings sont plutôt littéraires et parlent davantage de “satisfaction des visiteurs”, de “c’était comme en vrai”, que de pages vues, nombre de connexions, taux de rebond… Ce sera pour après.
Arrive la question : et ensuite ?

Les réflexions sont déjà entamées, voire abouties : on garde le clone virtuel !
“L’an prochain, on sera hybride : réel+virtuel, car on n’a pas envie de renoncer
à cette fenêtre sur le grand large, qui nous fait exister à la dimension du monde.”
Ainsi le MIFA d’Annecy, Le Marché du Film de Cannes, Sunny Side of the Doc
de la Rochelle vont pérenniser leurs innovations virtuelles. D’autres vont suivre.

Mention spéciale à ce dernier son festival virtuel parfaitement adapté, facile de navigation, confortable, permettant un survol complet de la production mondiale 2020,
et le plaisir de la découverte de nombreux talents.

Mais sur tous ces sites, la puissance du numérique n’a été qu’effleurée. 
Les festivals, les marchés virtuels peuvent en dire bien plus sur l’événement réel.
Un peu comme dans le sport, pendant les matchs, les statistiques de jeux, les classements…
Il va falloir recruter des spécialistes des data !

Festival de Toronto
Marché du Film de Cannes
Sunny Side of the Doc

3. En bande passante organisée

Mais le numérique a des failles, on peut vous faire les poches.
Il nous a semblé utile d’attirer l’attention sur l’hébergement des serveurs de festivals
ou de marchés.
Car c’est un souci actuel de Bruxelles : rapatrier les serveurs de données quand elles
sont stratégiques. Et les données du cinéma le sont.
Un exemple en France
Pour Cannes, les trois sites Festivals, Marché du film et  Cinando, la base de données,
sont hébergés chez Amazon.
On a suivi la route des données : elles s’en vont d’abord en Irlande, puis direct San Francisco, et des serveurs de sauvegarde disséminés sur tout le territoire américain :
nul ne sait, sauf Amazon, où elles sont. Donc les récupérer…

Plus qu’un détail :  les adresses IP des trois sites cannois sont américaines, propriété d’Amazon, selon la certification de Ripe.net.
Ils sont donc totalement soumis au Patriot Act qui ouvre un accès “encadré” par la loi aux autorités américaines, mais avec des interprétations possibles du juge qui accorde l’accès, ainsi qu’aux divers services qui n’ont pas à justifier de leurs demandes.
Un retour en France ? il y a des serveurs de confiance : OVH, Jaguar et d’autres…
Jaguar 
Souveraineté numérique
Ripe

4. Signal d’alarme ?

Le spot de pub de la Banque des Territoires, filiale de la Caisse des dépôts, diffusée
à la TV cette semaine.
La voix Off :
“Cette publicité s’adresse aux 35 086 maires de France.
 A la Banque des Territoires, plutôt que d’investir dans un tournage, nous préférons nous investir dans vos projets. Conseiller, financer, opérer… L’intérêt général a choisi sa banque. Rendez-vous sur banque des territoires.fr“.

Deux remarques :
– Ce n’est pas un effet Covid-19, cette pub a été déjà diffusée en mars dernier.
– Est-ce un dommage collatéral des tournages “financés” par trois, voire quatre régions,
qui avait fait se hausser des sourcils à Paris ?

Voir
La Banque des Territoires

5. Festival de Locarno, en tenue léopard
Du 5 au 15 août. La sélection pour les Pardi 2020 est en ligne.
20 sélectionnés sur 541 candidats de 101 pays.

Voir

6. Un été GREC

Pour fêter la réouverture des salles : quatre films soutenus par le GREC, Groupe de recherches et d’essais cinématographiques, au Nouvel Odéon, mardi Mardi 7 juillet à 20h30 :
– Romaine un jour où ça va pas, d’Agnès Obadia.
– Rock Against Police, de Nabil Djedouani.
– Les vacances, c’est la liberté, de Yuna Alonzo.
– Nous ne sommes pas encore morts, de Joanne Rakotoarisoa.
En présence de réalisateurs et de l’équipe du Grec, 6 rue de l’Ecole de médecine 75006.  3€ (jauge limitée suivant les normes sanitaires en vigueur).
Le lien

7. Cabourg, un festival 2020 pour de vrai

Public, actrices, acteurs, jurys, projections en salle, Ciné-plage et ses transats, tapis rouge et palmarès, la totale, après une mise en oeuvre secouée jusqu’à la dernière minute : la réglementation sanitaire mouvante, l’organisation des projections, etc.
Un pari pas évident, mais gagné.

Lien
Le palmarès

8. Zurich coupe le son

Le programme du 16e Festival du film de Zurich sera annoncé à la mi-septembre.
Le festival, c’est du 24 septembre au 4 octobre.
La 9e Compétition internationale de musique de films, organisée par le festival et l’orchestre de la Tonhalle est reportée à 2021. 

Un rappel : en Suisse les cinémas sont ouverts, mais les spectateurs sont tenus de fournir leur identité, adresse, tel, pour être joignables en cas de suspicion de contagion.
En France, c’est l’émeute assurée !

Le festival de film de Zurich
La compétition musicale

9. Sarajevo, my love

26e Festival du Film de Sarajevo, du 14 au 21 août 2020. Michel Hazanavicius, président du jury du programme de la compétition long métrage.

Voir

10. Au revoir et merci

#àlamaison, la chaîne gratuite initiée par Mediawan, pour accompagner les confiné(es), fermera le 8 juillet. Créée en quarante-huit heures, puis lancée le 5 avril , diffusion de 7h
à minuit des programmes offerts par TF1, France Télévisions, M 6 et Canal + .

Plus

11. Chine, loin de Hong Kong

En Chine, les cinémas sont toujours fermés, malgré une brève parenthèse, depuis
le 23 janvier. “Les tournages ont repris avec plus d’une centaine d’équipes, surtout
à Hengdian, qui a toujours été, plus ou moins, le baromètre de l’industrie cinématographique chinoise. On attend Mulan (Disney) le 19 août, en France,
avant les USA,programmés.
le 21 août.

Hengdian World Studios

Sorties Films Paris du 1er au 8 juillet

France/Coproductions/Docs

Total en salles depuis le 1er janvier 2019 :
107 films France, 48 coprods, 63 docs

> France

Les parfums de Grégory Magne France 2019, production : Les Films Velvet.
15 445 / 16 428 vues      mardi / mercredi 20H

> Coprod

Jumbo de Zoé Wittock, France, Luxembourg, Belgique, 2019, Insolence Productions.
41 609 /42 540 vues      mardi / mercredi 20H

Palmarès

France
Festival du film d’animation d’Annecy 15-30 juin Virtuel
Sunny Side of the Doc La Rochelle 22-25 juin Virtuel
Festival de Cabourg 29 juin-1er juillet

Monde
Festival de film Sydney 10-21 juin Virtuel
Shortfest festival Palm Spring 16-22 juin Virtuel

> Festivals
Pour le mois d’août, on aura un point fiable en début de semaine,
avec les reports validés des festivals de mai et juin. 

France
Série Series Fontainebleau 30 juin-2 juillet Virtuel
Festival film La Rochelle 26 juin-5 juillet Virtuel
Festival de Contis 2-6 juillet Virtuel
Sunset festival Sète 5-10 juillet 
FID Lab Marseille 6-10 juillet Virtuel
Festival du film de Vébron 21-25 Juillet
FID en salles Marseille 22-26 juillet

Monde
Festival de films de Taïpeh 25 juin-11 juillet
Neuchâtel Fantastic Film Festival 3-11 juillet annulé
Festival de Giffoni 16-26 juillet reporté 18-22 et 25-29 août
Festival de Jérusalem 16-26 juillet reporté 20-30 août
NaturVision Filmfestival Ludwigsburg 16-23 juillet  Virtuel

Fonds de soutien Eurorégional Covid-19

L’Eurorégion Pyrénées-Méditerranée a lancé un nouveau fonds de 700 000 euros dans le but d’atténuer les effets de la crise sanitaire et de relancer l’économie en Occitanie, Catalogne et Îles Baléares.

Ce fonds comprend 6 axes prioritaires : innovation et recherche, enseignement supérieur, tourisme, environnement, adaptation au changement climatique, culture.

Objectifs du volet culture :
– Permettre de lancer des jeunes artistes.
– Aider les contenus artistiques à aller vers la numérisation.
– Promouvoir les nouvelles expressions artistiques ayant émergé en réponse à la situation liée à la crise.

Chaque projet pourra recevoir jusqu’à un maximum de 20 000 euros d’aide.

Les bénéficiaires du fonds de soutien doivent impérativement être domiciliés dans le périmètre des territoires de l’Eurorégion Pyrénées-Méditerranée (Iles Baléares, Catalogne et Région Occitanie). La priorité sera donnée aux projets comprenant 3 partenaires (un par territoire).

Un webinaire est proposé par le Pôle Action Media lundi 22 juin à 17h pour présenter ce fonds.

Cliquez ici 
pour plus d’informations.

Fonds de soutien Eurorégional Covid-19

Bonjour,

L’Eurorégion Pyrénées-Méditerranée a lancé un nouveau fonds de 700 000 euros dans le but d’atténuer les effets de la crise sanitaire et de relancer l’économie en Occitanie, Catalogne et Îles Baléares.

Ce fonds comprend 6 axes prioritaires : innovation et recherche, enseignement supérieur, tourisme, environnement, adaptation au changement climatique, culture.

Objectifs du volet culture :
– Permettre de lancer des jeunes artistes.
– Aider les contenus artistiques à aller vers la numérisation.
– Promouvoir les nouvelles expressions artistiques ayant émergé en réponse à la situation liée à la crise.

Chaque projet pourra recevoir jusqu’à un maximum de 20 000 euros d’aide.

Les bénéficiaires du fonds de soutien doivent impérativement être domiciliés dans le périmètre des territoires de l’Eurorégion Pyrénées-Méditerranée (Iles Baléares, Catalogne et Région Occitanie). La priorité sera donnée aux projets comprenant 3 partenaires (un par territoire).

Un webinaire est proposé par le Pôle Action Media lundi 22 juin à 17h pour présenter ce fonds.

Cliquez ici 
pour plus d’informations.

Newsletter BELLEFAYE N°460

www.bellefaye.com / Newsletter@bellefaye.com

Italie : l’un ouvre, l’autre pas

La réouverture des cinémas en Italie, le 15 juin, devait donner des indications pour
la réouverture des cinémas en France, le 22 juin, une semaine plus tard.
En principe.
Après avoir parcouru le Web, les médias italiens, un constat : en Italie, le jour et le lendemain de la réouverture, rien à signaler dans la presse transalpine. Ce n’est pas un sujet,
ni à Milan, pour la Stampa, Il Messagero, Corriere della Sera, Il Giornale. Ni à Rome,
dans La Repubblica, Il Tempo. Non plus à Naples, dans Il Mattino.
Un grand silence.

Pourquoi ?
Le réouverture du lundi 15 juin s’est effectuée au compte-gouttes, salle par salle, à l’inverse
de ce qui doit se passer en France.
Les exploitants, suivant, en majorité, l’avis de l’Anec, l’Association nationale des exploitants
de Cinéma : “Une réouverture le 15 juin n’est pas envisageable, en raison des protocoles sanitaires trop rigides.”
Un point de vue partagé par les circuits et les salles indépendantes à Rome, comme dans toutes les régions italiennes.
Donc une rentrée salle par salle. Au cas par cas.

Le contexte a joué
L’été venant, les Italiens ont repris leurs habitudes d’avant-Covid-19, et même d’avant les deux années ” du Moviemento”, qui les invitaient à aller au cinéma pendant la période estivale.
Mais l’été, c’est aussi le moment où s’ouvrent, dans tout le pays, les cinémas en plein air, sur les places, dans les arènes, dans les parcs. Comme l’aréna de Rome, où Nanni Moretti a invité, du 1er au 6 juillet, “Rendez-vous”, le festival du film français traditionnel, annulé par le confinement.

Et les réseaux sociaux ?
C’est pareil. Sur les pages des gens de cinéma, très peu de citations de “réouvertures”.
Ceux qui en parlent, sur Facebook, Twitter, ce sont les cinémas eux-mêmes.
Ils disent où ils en sont.

L’un ouvre :
A Lodi, le cinéma Fanfulla, qui ouvre avec ce qu’il peut : Joker, Alice et le Maire,
Les Misérables, The Traitor…

L’autre pas.
A Sala Consilina, à 50 km au sud de Salerne, le cinéma Adriano :
“Bonsoir mes amis, on a parlé d’une réouverture prévue en Italie le 15 juin, mais il faudra attendre encore un peu…
La réouverture, prévue aujourd’hui, sera reportée à une date que nous ne connaissons pas encore, mais nous sommes sûrs que, lorsque tout redeviendra normal, il sera encore plus excitant de passer du temps ensemble à partager la passion qui nous unit : le cinéma.
Nous aussi, tout comme vous, avons hâte de reprendre nos travaux, mais nous devons faire face aux retards et aux difficultés que l’urgence CoVid a marqués, aux difficultés structurelles
et logistiques qui sont à la base de chaque activité. 
Le moment venu, nous vous informerons de la date d’ouverture et du nouveau protocole.
À bientôt !”

Cinéma Adriano

Cinéma Fanfulla

Oscar, la mise à jour

Avril. Juste un communiqué.
 Une date à corriger sur l’agenda : les 93es Oscar auront lieu
25 avril 2021 au lieu du 28 février.
Il y a d’autres dates à mettre à jour :
Le vote préliminaire commence le lundi 1er février 2021.
Le vote préliminaire se termine le vendredi 5 février 2021.
L’annonce des listes restreintes des Oscars est le mardi 9 février 2021.
Le vote sur les candidatures commence le vendredi 5 mars 2021.
Le vote sur les candidatures se termine le mercredi 10 mars 2021.
L’annonce des nominations aux Oscars est le lundi 15 mars 2021.
Le déjeuner des nominés aux Oscars aura lieu le jeudi 15 avril 2021.
Le vote final commence le jeudi 15 avril 2021.
Le vote final se termine le mardi 20 avril 2021.

Important : la période d’éligibilité :  les longs métrages doivent avoir une date de qualification entre le 1er janvier 2020 et le 28 février 2021, ce qui efface, en partie,
le chaos des sorties 2020.
La date limite de soumission pour les autres catégories de films, longs métrages et courts métrages d’animation, documentaires, longs métrages en catégorie ” internationale”,
courts métrages : 1er décembre 2020.
La date limite pour les catégories d’entrées générales, notamment meilleur film,
partition et chanson originale, est le 15 janvier 2021.
Attention, il y a une dizaine de modifications du règlement.

Oscar, le calendrier officiel

Les nouvelles règles

Oscar 2 : le maître des horloges ?

Pas tout à fait en ce mois de juin. Mais ensuite pour 2021. Oui, sans doute.
Calé sur les capacité des productions à terminer, ou à mettre en oeuvre les films prévus,  l’Académie des Oscar s’est ajustée au planning de l’industrie, qui de son côté tient compte
des Oscar.
Tout le monde suit tout le monde.

Pour les sorties de films, l’idéal est de choisir une date au plus près des votes Oscar,
pour bien rester dans la mémoire des votants.
Donc sortir en janvier ou février.
Mais ce sont des mois difficiles pour les salles. Connus comme tels. Un pari risqué.

Les festivals, ont moins de mobilité. Ils doivent, eux aussi, avoir accès au plus grand nombre de films possible. Surtout les festivals “éligibles” qui sont, pour les lauréats, une sélection assurée aux Oscar : Annecy,  Clermont-Ferrand, Cannes,  Venise, Berlin, Sundance etc…

Mêmes contraintes pour les Prix et les Awards : Emmy Awards, Golden Globes, SAG Awards, BAFTA (qui ont décidé de décaler leur cérémonie du 14 février au 11 avril)..
Auxquels Il faut ajouter le marathon des récompenses entre octobre et fin décembre : avec plus de 40 distinctions, honneurs, dîners etc. dont seuls les initiés percoivent les subtiles influences sur les électeurs.

Au total, un grand dérangement pour 2021 qui rend très difficile la tâche des sélectionneurs, des programmateurs de salle, des distributeurs. Et par rebond celle des productions :
Quand sortir ? C’était déjà compliqué avant, mais là, on est dans des calculs de trajectoires
au niveau de la NASA.

Reste une question ; si les professionnels, c’est sûr,  vont s’adapter à ce calendrier temporaire 2021, les spectateurs, bousculés dans leurs habitudes, vont-ils le faire ? 

Autant en emporte l’event

Le retrait du film “Autant en emporte le vent”, par la plateforme HBO Max, puis dans des salles,
tel le Rex, à Paris.
HBO Max a précisé : “Le film reviendra, mais avec une présentation du contexte historique
et la dénonciation de ses scènes racistes.”
En France, on dit “éditorialiser”, c’est à la mode.

L’Histoire regorge d’événements qui remettent le passé dans un autre ordre.
Ça peut changer, plus tard, en sens inverse, rien n’est acquis.
Films, livres, statues, tableaux, noms des places et des rues….
On entre, on sort du Panthéon. C’est très passant.

La solution actuelle : éditorialiser, contextualiser, mettre en garde, repose sur
la croyance dans la force de la Raison, issue des Lumières, (pas les frères).
Mais le propos initial demeure, et s’il est émotionnel, il peut convaincre.

Alors, ôter la statue, mais conserver le socle ?
Il dira qui était là, et pourquoi il n’y est plus.
L’absence, le hors-champ, interrogent plus fortement, disent souvent les réalisateurs.

Réécrire, dit-elle

En passant

– Etonnement : le peu de références dans les manifestations contre le racisme, dans les débats, articles, au film de Ladj Ly, Les Misérables, pourtant au cœur du sujet, et qui fait partie, dans le monde, des films les plus programmés, en réouverture.

– Sondages de réouverture : de plus en plus optimistes. 18,7 millions de Français souhaitent retourner au cinéma dans les quatre prochaines semaines, selon Médiamétrie.
Un expert consulté commente : “Le risque est le biais culturel, le cinéma est un marqueur social, il est important d’être dans le main stream. En projection annuelle, juste pour voir, on serait, post-Covid-19, à 260 millions de spectateurs auto-proclamés.
(Rappel : 213 millions d’entrées pour le cinéma en 2019).
Plus sûre est l’approche par produit”, par film :  De Gaulle, 13% des sondés ; Ducobu 8% ;
La Bonne Epouse 6%. Soit 27% de fréquentation déclarée, au minimum, pour les seuls films français. Ce qui met le curseur haut à une fréquentation post-Covid-19 de 50%, par rapport à  mars 2020.”
C’est déjà mieux que dans beaucoup de pays.

– Cool, la charte italienne des tournages : 9 pages.
Les préconisations sanitaires françaises en font 40, bien tassées, hors titre, sommaire et présentation.
Une charte européenne, possible ?

Tournages en Covid Italie
Tournages en Covid France

Et aussi…

– Le Cinéma de la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image rouvre
 lundi 22 juin. Avec un débat autour du film “Poissonsexe” d’Olivier Babinet, en présence
du réalisateur. 
Lundi 22 juin à 20h30.

Plus

Le 43e Festival du Film court en Plein air de Grenoble  en ligne du 30 juin au 4 juillet.
Une cinquantaine de films en compétition, une dizaine de prix, dont le Prix du Public.

Plus

Contrairement au scénario envisagé mi-mai (un événement à Paris et dans une dizaine de salles en régions), les rencontres de l’AFCAE se dérouleront du 25 au 27 août au cinéma La Coursive, à La Rochelle.

Plus

Creative Arts Emmys 2020 :  au lieu de deux galas le 12 et 13 septembre, les Creative Arts Emmys 2020 seront un événement virtuel innovant, sur plusieurs nuits, en septembre.
Les Creative Arts Emmys récompensent des artistes et artisans dans des catégories de tous genres, téléréalité, variétés, documentaires, animation, comédie, théâtre,  séries et films.

Ouvrir

Si vous êtes prestataire TPE, ou auto-entrepreneur(se), si vous travaillez dans l’un des métiers du cinéma, et que vous êtes en difficulté, l’association Solidarité Cinéma, créée par
des sociétés de production, de distribution et des prestataires de cinéma, peut vous aider.
Dites-le autour de vous.

Le site

Diego Buñuel, directeur des programmes de France Télévisions. Documentariste, reporter, ex-responsable des documentaires de Canal+, de Netflix .
Il prend son poste à FT dès le lundi 22 juin.
On peut en savoir plus sur fil Twitter, et ses deux ans de tweets. Pas de selfie, mais un regard sensible et aigu sur tous les sujets.Le panorama d’un homme de son temps…

Voir

Le magazine Photo est racheté par Francis Dagnan à la société belge EPMA SPRL.
Francis Dagnan, homme d’affaires, photographe et collectionneur, est aussi le repreneur du Studio Harcourt, en 2007. Agnès Grégoire conservee la direction de la rédaction du magazine.

Voir

Ciclic Centre-Val de Loire, avec la FEMIS et l’INA Sup’ crée une bourse post-étude production pour accompagner l’installation de jeunes producteurs nationaux, souhaitant s’installer en Centre-Val de Loire.
Ouverture de l’appel à projets 15 juin.
Fin de dépôt des candidatures 3 juillet.

En savoir plus

À l’occasion du festival Pariscience, du 8 au 28 octobre 2020, Ushuaïa TV et l’Association Science & Télévision (AST) renouvellent leur partenariat en lançant l’appel à projets pour
la 5e édition du Prix du premier film scientifique.

En savoir plus

Sorties films
du 17 au 21 juin
0 sortie
Le 22 juin, réouverture des salles !!!

Rappel :
Total sorties Paris du 1er janvier au 14 mars 2020
34 films France, 15 coprods, 4 animations, 18 docs

Palmarès

France

Champs-Elysées Festival 9-16 juin  Virtuel

Monde
Dok Fest Festival du film documentaire Munich 6-17 mai Virtuel
Festival du film de Cracovie 31 mai-7 juin Virtuel

——-

Festivals 
Mise à jour du 18 juin, 16h

France

Festival du film d’animation d’Annecy 15-30 juin
  Virtuel
Deauville Green Award 17-18 juin Virtuel
Festival de Télévision Monaco 19-23 juin   annulé
Sunny Side of the Doc La Rochelle 22-25 juin Virtuel
Marché du film de Cannes 22 au 26 juin Virtuel
Festival de Cabourg 10-14 juin
Série Series Fontainebleau 30 juin-2 juillet Virtuel
Festival de Contis 2-6 juillet  Virtuel
Festival film La Rochelle 26 juin-5 juillet Virtuel
FID Marseille : FID Lab 
Virtuel 6 au 10 juillet.
FID en salles Marseille 22-26 juillet
Sunset festival Sète 5-10 juillet 
Les Vendanges du 7ème Art Pauillac 7-12 juillet   annulé
Festival du film de Vébron 21-25 Juillet


Monde

Festival de film Sydney 10-21 juin 
Virtuel
Festival de Film Pesaro 13-20 juin reporté 22-29 août
Shortfest festival Palm Spring 16-22 juin 
Virtuel
Edinburgh Film Festival 17-28 juin annulé
European Film Festival Palic 18-24 juin 8-14 août
Festival de films de Taïpeh 25 juin-11 juillet
Festival de film Munich 25 juin-4 juillet 
annulé
Neuchâtel Fantastic Film Festival 3-11Juillet  annulé
Festival de Giffoni 16-26 juillet reporté 18-22 et 25-29 août
Festival de Jérusalem 16-26 juillet reporté 20-30 août
NaturVision Filmfestival Ludwigsburg 16-23 juillet
Festival de Karlovy Vary annulé
Festival du court-métrage de Hambourg reporté 5-8 novembre

 

Formation Régisseur Général

L’équipe Culture-Spectacle du pôle emploi de Montpellier Cévennes vous informe du lancement de la formation « Régisseur Général » du 20 juillet au 14 août 2020 située à Mauguio (Montpellier est).

Cette formation est financée par la région Occitanie.

Vous pouvez retrouver les informations détaillées via ce lien :

https://travelling-pro.com/formation-regisseur-general/

Les demandeurs d’emploi intéressés peuvent envoyer leur CV par mail à gfargas@ecole-travelling.com ou contacter Travelling par téléphone au 04 67 73 53 35.

Newsletter BELLEFAYE N°459

www.bellefaye.com / Newsletter@bellefaye.com

Cannes : Président, Présidente

On s’attendait à un tsunami de commentaires, après la déclaration de Pierre Lescure, interrogé dans “C à vous”, le vendredi 5 juin

Mais rien ! Il est vrai  qu’une minute trente, un vendredi soir, après le générique de l’émission…Félicité sur sa réélection, un 3e mandat de président du Festival de Cannes,à l’unanimité, précise-t-il, Pierre Lescure complète :”J’ai dit aussi au conseil d’administration que je ne comptais pas faire tout le mandat, et que l’une des tâches essentielles, ce serait de préparer, avec toutes les autorités de la culture etc,la succession. De trouver le meilleur profil, celui d’une femme, et d’installer, avant la fin de mon mandat, la première femme présidente du Festival de Cannes. J’en serais assez fier”.”

Extrait

Explication de texte (les confidences d’initiés)

“La réélection de Pierre Lescure s’inscrit dans le contexte Covid 19. Son mandat se terminanten juin 2020, il aurait fallu un président immédiatement opérationnel, on n’en avait pas.On ne sait pas non plus comment les sorties, les tournages, le public, et de façon générale le cinéma vont traverser le deuxième semestre 2020 et le premier de 2021. Les sélections pour le festival 2021 s’annoncent compliquées. Bref, les administrateurs du festival de Cannes ont choisi, très logiquement, d’assurer.”

“Mais il ya une nécssité de renouvellement du Festival de Cannes, qui n’est plus en phase avec la société et qui a pris certaines habitudes. On dira que la gouvernance a besoin de plus de démocratie. Peut-être une instance de recours pour les choix stratégiques

“Le deal, avec Pierre (Lescure), qui souhaite partir en beauté, “tu fais 2021, et ensuite la relève”.”Une femme”, ont précisé les institutionnels tiennent les cordons des financements publics du Festival de Cannes. “Une femme présidente, c’est une nécessité culturelle, sociale et d’image.”

Entrer dans le 21e siècleLes mots clés pour le Festival  : “femmes, diversité, adaptation au nouveau monde technologique, bienveillance, convivialité, responsabilité, démocratie, transparence, acceptation de la critique, publicité des comptes, à l’image des grands festivals.

Le QCM pour être présidenteDiversité, égalité des droits, conscience sociale, expertise et pratique des médias, connaissance de l’industrie du cinéma, de l’art cinématographique, légitimité vis à vis du Cinéma et la Culture, pratique des rouages institutionnels, maîtrise et diplomatie, charisme indispensable, et le rayonnement mondial sur le tapis rouge…Les cases non cochées sont éliminatoires !

 

Un cinéma dehors, dedans

 

Il y a deux ans, c’était juste impossible. Improbable il y a un an :Radu Mihaileanu, réalisateur, vice-président de l’ARP, entrevoit un rapprochement entre salle et plateforme : un service web, qui serait une extension de la salle, proposant les  films qu’elles ont projetés en replay de rattrapage, pendant quatre mois. Avec un filtre de géolocalisation, pour délimiter des territoires éligibles.  

 

On en n’est pas loin, avec la plateforme “la 25eheure.com“, la salle de cinéma virtuelle qui a séduit plus de deux cents cinémas, pendant le confinement.Le principe est simple : les cinémas proposent des films (et parfois des rencontres avec des réalisateurs) à des horaires fixes à un public proche de leurs salles. Les recettes sont partagées entre exploitant, distributeur et le site hébergeant la salle virtuelle.

 

On y arrive enfin. Tant il était incompréhensible que les exploitants français, les mieux placés pour ce faire,  ne se soient pas emparés du Web, de ses possibilités, pour créer un modèle innovant salle/numérique, grâce à leur connaissance du terrain, cet appui irremplaçable.Marcel Pagnol disait : “j’ai choisi le cinéma parce qu’au théâtre c’est mille spectateurs tous les soirs et cent mille au cinéma.” Les théâtreux d’alors crachaient sur lui, en vrai, criant “Vendu !”

 

Pour un utilisateur de la 25e heure, il y a encore une raideur : le concept de séance.L’idée de restreindre l’accès au film par des horaires est le contraire des usages du Webdont le succès repose sur la trilogie, à Marseille comme ailleurs, “Tout, partout, tout le temps.”Mais c’est un frein mineur par rapport à l’avancée nouvelle..Il y a le cinéma en salle, le cinéma chez soi, des émotions, des moments complémentaires,les uns enrichissant les autres.C’est le moment de s’y mettre.

 

La 25eme heureBox Office

 

Annecy : face au vents contraires

 

Le Festival d’Annecy approche, du 15 au 30 juin. Virtuel bien sûr, mais avec marché du film, rencontres, campus, jurys en vidéoconférence, palmarès.Trois mois de travail pour un vrai festival, la démonstration du possiblePendant quinze jours, Annecy  proposera une programmation personnelle, unique, et sera  le centre de l’animation mondiale, qui a poursuivi son activité à près de 90%, pendant la pandémie. 

 

Le festival En sons et en couleurs L’essentiel préservé

 

Au passage,  sur le site du festival,  une page pour la création d’un Collège Animation et Effets visuels aux César, avec une petition en ligne.Dans quel Cinéma est-on pour que l’animation n’ait pas sa place légitime, à la table d’honneur ?Tout comme la musique, écartée encore récemment des Palmes cannoises.

La page

 

Cabourg, c’est un roman

 

Après une longue incertitude,  une hypothèse en mode drive, Cabourg 2020 est maintenu aux dates prévues, du 10 au 12 juin.Les salles de cinéma de Cabourg demeurant fermées, le jury s’est installé au Club de l’Étoile, à Paris, pour visionner les films dans le respect, bien précisé, des règles sanitaires.Les films seront présentés à Cabourg au mois de juillet, soit en salles, soit auCiné-plage habituel, en fonction de l’actualité sanitaire et des autorisations préfectorales.

Le Grand Jury est présidé par Benoît Magimel, et cinq jurés : Aurélie Dupont, directrice de la danse du ballet de l’Opéra national de Paris, Isild Le Besco (actrice),  Doria Tillier , Ahmed Hamidi, scénariste, Issam Krimi ,compositeur et producteur de musique.Les huit longs métrages en compétition pour le Grand Prix, sur une thématique romantique et d’espoir :

– À l’abordage de Guillaume Brac (2019) France.- Balloon de Pema de Tseden (2019) Chine/ Tibet.- Brooklyn Secret d’Isabel Sandoval l (2019) USA/ Philippines.- Eva en août de Jonas Trueba (2019) Espagne.- La Femme des Steppes, le Flic et l’Œuf de Quanan Wang (2019) Mongolie.- Goodbye (Hope Gap) de William Nicholson (2019) Grande Bretagne.- Les Parfums de Grégory Magne (2019) France.- Poissonsexe d’Olivier Babinet (2019) France.

Le Prix du Meilleur court-métrage sera décerné par Noémie Lvosky, présidente du jury.A suivre les Swann d’Or, le Prix Gonzague St-Bris, les Premiers Rendez-Vous.

 

Festival de Cabourg 10-14 juin

 

Les Cavaliers du Cadre noir

Les images des cavaliers noirs, dans les rues de Houston, Oakland, ou New York, puissanteset symboliques, ont surpris en Europe.Elles font écho aux Buffalo Soldiers, troupes d’élite de cavalerie noire, créées 1866, qui  s’illustrèrent plus tard par leur combativité exceptionnelle dans l’offensive franco-américaine de la Meuse-Argonne, qui amena l’Allemagne au cessez-le-feu du 11 novembre 1918.

 

Hollywood s’est peu inspiré des “B.S” : un film en 1997, un feuilleton en quatre épisodes en 1970 sur PBS, un pilote NBC en 1979.Le film de 1997, réalisé par Charles Haid, produit par Turner Network/ Warner a  séduit public et critiques pour les interprétations remarquées de Danny Glover, Mykelti Williamson, Carl Lumbly, Glynn Turman, Michael Warren…

 

Pas vraiment de rapport, hormis le titre, avec le film Miramax de 2004, “Buffalo Soldiers” de Gregor Jordan qui se déroule en Allemagne en 1989, avec des “B.S”  Joaquin Phoenix,Ed Harris, Scott Glenn, Dean Stockwell…

Des cavaliers noirsLe film de 1997Plus

 

No comment

 

Voir

Et aussi…

Les regards du cinéma français se tourneront vers l’Italie, lundi 15 juin, jour de la réouverture des salles, après 16 semaines de fermeture pour le nord du pays, 14 semaines pour les autres régions. Plus de 3200 cinémas éteints
Diversité des salles, multiplexes, indépendants et petites salles, soutien des TV publiques, des sites, des journaux, difficulté de la programmation, un paysage proche qui donnera à cette réouverture une idée du possible, le 22 juin, en France.

The Hollywood Reporter
Variety

 

Le bureau de l’AFC (Association française des directeurs de la photographie cinématographique.) réuni à distance le 3 juin, a réélu Gilles Porte, président, pour un 3e mandat.
Les vice-président(e)s : Caroline Champetier, relations éducation et transmission ; Rémy Chevrin, relations membres associés ; Eric Gautier, relations internationales ; Claire Mathon, relations éducation et transmission ; Julien Poupard, communication digitale.

 

Plus

La “Fête du Cinéma 2020” annulée. Prévu du dimanche 28 juin au mercredi 1er juillet, l”événement organisé depuis six ans par la Fédération nationale des cinémas français est annulé. Trop d’incertitudes sur les délais de réouverture des cinémas, sur la mise en place des nouvelles règles sanitaires, et le retour rapide des spectateurs dans les salles…
Une décision douloureuse.

Arles, pas que la culture. Patrick de Carolis va-t-il emporter la mairie le 28 juin ?
La ville est connue pour sa vitalité culturelle : les Rencontres photographiques, la fondation Luma, le festival musical Les Suds, les éditions Actes Sud…
Un atout pour attirer les investisseurs, les chefs d’entreprise, les salariés du tertiaire et des services qui manquent à l’économie locale, mais pas suffisant.
La campagne électorale se joue sur un grand plan de relance pour Arles.

Le Point

Au détour d’un article dans “Trois Couleurs”, le mag de MK2, signé Joséphine Leroy, le 5 juin,
“le redémarrage des tournages”, un nouveau prestataire né du coronavirus, spécialisé dans la gestion sanitaire des tournages pour la crise…
L’intérêt, sur le site, est de découvrir tout ce qui doit être pris en charge et les coûts en surplus liés aux normes sanitaires.

Trois couleurs
Sekoya

L’ACID ne reste pas inactif et fera la promotion des films pendant le “Marché du Film de Cannes online”.
En septembre et octobre, projections publiques du 25 au 29 septembre au Louxor, à Paris.
Au Comoedia, à Lyon, du 2 au 4 octobre.
A Marseille, du 8 au 11 octobre, au Gyptis et à La Baleine.
Puis à la Cinémathèque de Corse, ainsi que dans de nombreux festivals partenaires en France et à l’international.

La programmation
La cinémathèque de Corse

Fox News Channel : prévu le 15 juin, le retour des salariés dans les bureaux est repoussé “au moins jusqu’à fin juillet”.
De son côté, Jeff Zucker, président de CNN Worldwide, a déclaré “le réseau s’attend à ce que la majorité des employés ne reviennent pas au bureau en 2020.”

Si vous ne l’avez pas lue, la lettre de la médiatrice du cinéma, les dix principes pour que la réouverture des salles satisfassent les distributeurs, les exploitants et les spectateurs.
L’enjeu d’une coordination des programmations.

Ouvrir

————————————-

Sorties films du 10 au 17 juin 2020

0 sortie


Rappel :
Total sorties Paris du 1er janvier au 14 mars 2020
34 films France, 15 coprods, 4 animations, 18 docs

Festivals 
Mise à jour du 11 juin, 16h.

France

Champs Elysées Festival 9-16 juin
 Virtuel Succès en cours !
Festival NewImages Paris 10 au 14 juin  reporté 23-27 septembre
Festival de Cabourg 10-14 juin en attente
Festival du film d’animation d’Annecy 15-30 juin  Virtuel
Deauville Green Award 17-18 juin Virtuel
Festival de Télévision Monaco 19-23 juin   annulé
Sunny Side of the Doc La Rochelle 22-25 juin Virtuel
Marché du film de Cannes 22 au 26 juin 
Virtuel
Série Series Fontainebleau 30 juin-2 juillet Virtuel
Festival de Contis 2-6 juillet Virtuel
Festival film La Rochelle 26 juin-5 juillet Virtuel
FID Marseille : FID Lab Virtuel 6 au 10 juillet.
FID en salles Marseille 22-26 juillet
Sunset festival Sète 5-10 juillet  annulé
Les Vendanges du 7ème Art Pauillac 7-12 juillet   annulé
Festival du film de Vébron 21-25 Juillet

Monde

Festival de film Sydney 10-21 juin 
Virtuel
Festival de Film Pesaro 13-20 juin reporté 22-29 août
Festival du film Shangaï 14-16 juin annulé

Shortfest festival Palm Spring 16-22 juin 
Virtuel
Edinburgh Film Festival 17-28 juin annulé
European Film Festival Palic 18-24 juin 8-14 août
Festival de films de Taïpeh 25 juin-11 juillet
Festival de film Munich 25 juin-4 juillet annulé
Neuchâtel Fantastic Film Festival 3-11Juillet annulé
Festival de Giffoni 16-26 juillet reporté 18-22 et 25-29 août
Festival de Jérusalem 16-26 juillet reporté 20-30 août
NaturVision Filmfestival Ludwigsburg 16-19 juillet
Festival de Karlovy Vary annulé
Festival du court-métrage de Hambourg reporté 6-8 novembre
Festival de Sheffield

Newsletter BELLEFAYE N°455

www.bellefaye.com / Newsletter@bellefaye.com

Prochaine newsletter le 14 mai, post-confinement. Pour se préparer à entrer dans autre chose. Nul ne sait quoi. 

Camera oscura…

C’est venu d’un coup, la semaine dernière : et nos vieux à nous ?
Dans nos EHPAD, les maisons de retraite des comédiens, des artistes ?
Pas de traces sur le Web. Si, au bout d’un temps, un tweet : la  “Maison nationale des artistes”  recherche des masques de protection.”
Et aussi des gants , des blouses jetables, nous explique-t-on au tél.
– Beaucoup de décès ?
– Oui.*

On a fait le tour des quatre maisons de retraite en IIe-de-France :
la Maison de retraite,Château Dranem, à Ris Orangis ; la Résidence Retraite du Cinéma et du Spectacle à Vigneux-sur-Seine ; la Maison nationale des artistes, à Nogent-sur-Marne ; la Maison de Retraite des Artistes, à Couilly-Pont-aux-Dames.
Connaître leurs besoins, la situation. Notamment en Essonne, qui compte le plus grand nombre de décès en EPAHD et maisons de retraites.
-Oui, on a eu des décès. C’est difficile pour les résidents : pas de visites, on est débordés, manque du personnel…

Bien sûr, Le film de Julien Duvivier, “La Fin du jour”. Sauf que c’est le contraire, le pire : la solitude, dans sa chambre…
On se sent pas fiers,

On fait quoi pour rattraper le coup ?
Pour les masques, les gants, les blouses, envoyez ce que vous pouvez, alertez les organismes professionnels, tous ceux qui peuvent aider, et bien sûr ceux qui s’occupent des films de patrimoine.

Mais on peut  plus encore.
Leur dire qu’ils sont toujours parmi nous, qu’on les a aimés, qu’on les aime.
N’envoyez pas de mails, pour ne pas saturer leurs boîtes, dont ils ont besoin. 
Et les imprimer, ce serait compliqué.
Envoyez  un mot par la Poste.
Vos messages pourront être montrés à chacun, affichés dans le hall, les salles communes.
Postez vos messages, c’est nos respirateurs à nous, l’oxygène pour leurs cœurs


Résidence Retraite du Cinéma et du Spectacle Vigneux-sur-Seine Essonne
Maison de retraite Château Dranem Ris-Orangis Essonne
La Maison nationale des artistes Nogent-sur-Marne Val-de-Marne

Maison de Retraite des Artistes Couilly-Pont-aux-Dames Seine-et- Marne
Pas de site Web. 30 Avenue Constant Coquelin, 77860 Couilly-Pont-aux-Dames

Le trailer “La fin du jour”.

* En Ile-de-France 4 590 résidents d’EHPA, établissements hospitaliers pour personnes âgées, EHPAD,  résidences autonomie, résidences seniors, sont décédées du Covid-19 du 1er mars au 21 avril, Source Santé Publique France.

Les figurants, ces compagnons de longue route…

Un tweet : “Reprise du tournage des #Tuche4, espérée en juin”.
Et quelques lignes sur Europe1.fr
“Jean-Paul Rouve – Avec Olivier Baroux, on supprime des scènes. On en avait avec beaucoup de figurants, genre 100 personnes. Cela ne sera pas possible, donc on est en train de réécrire…” 
Sur les tournages, tout humain est devenu un risque, le nouvel axiome de l’écriture, des assureurs.
Donc éviter le plus possible les scènes de groupes. On contourne déjà le nombre par des figurations de synthèse en postproduction : un groupe de soldats devient un bloc multipliable à l’infini, avec des variantes de taille, d’angle, d’éclairage, de couleurs.
On peut faire ainsi débarquer sur une plage des centaines de combattants, surtout dans les lointains.

Avec le tournage Covid, on pourra sophistiquer le procédé, filmer des groupes en studio, les transformer en avatars, en foules. Faire de dix, cent, deux cents, plus.
Cela peut même devenir une spécialité : fournisseur de figurants virtuels sur catalogue ou sur mesure, chevaux compris.
On choisit bien le décor, on choisira le décor humain.
Resteront des poignées de figurants déambulant dans une scène de rue rapprochée, ou les silhouettes, aux gestes indispensables : débarrasser la table, ouvrir la porte, boire au comptoir ou en salle….
En attendant, on réduit le nombre.
On remplacera les figurants par leur bruit, la bande son ?

Europe1/Jean-Paul Rouve
La classification des figurants 

Avant ce sera plus simple qu’après !

Un tournage avec les règles corovid de distance, 1m50, lavage des mains fréquent, équipages réduits, avec masques, prise de température des arrivants, costumes, accessoires individualisés, désinfectés après usage… Repas séparés, véhicules d’acheminement aux normes..  Etc.

Si ça passe avec celui-ci, ça passera pour tous les films

Drive-in, suite et faim ?

En peu de jours, l’expression a submergé la planéte. On l’envisage au festival de Cabourg, en Italie sur le lac de Garde, en mille lieux.
Tous les pays s’y mettent, parce que c’est mieux que rien.
Techniquement, c’est assez simple, c’est comme le cinéma en plein air, l’été : un écran gonflable, une cabine pour le projecteur,  les amplis, une alimentation électrique, et des hauts-parleurs. Ça se loue.
Pour la version drive-in, ajoutez un émetteur FM qui envoie le son vers les autoradios des voitures.*

Mais il y a le savoir-faire, que racontent les exploitants de longue date : gérer un drive-in, c’est être  à la fois caissier, gardien de parking, vigile, voire mécanicien si un véhicule tombe en panne.
Ajoutez, après la séance, le nettoyage de la “salle”, parking ou pré : ramassage des couche-culottes souillées, des préservatifs usagés, les canettes, bouteilles, boîtes de croquettes, voire plus, souvenirs des spectateurs à quatre pattes.
Compliqué pour trois mois d’exploitation.

Un changement de paradigme : on sort du cinéma formel, conformiste des villes (“Chuut !” Le type de devant…) pour l’ambiance camping paradise.
Pas vraiment la solution, mais un substitut exotique, en attendant la réouverture.

* Le plus : une fois les vitres remontées, on est totalement isolé des bruits extérieurs, des voisins, des bébés qui pleurent. On règle le son du film comme on veut.
Une capsule spatiale autonome.

Convivial
En Italie

Oscar, en avant toute

– Dans la tempête du coronavirus, l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences, dirigée par David Rubin, président, et Dawn Hudson, chief executive officer, garde son cap tout en s’adaptant aux circonstances.
Des modifications temporaires(T) ou définitives(D) pour des Oscar 2020 inaccoutumés.

– Eligibilité des films (T) : la règle habituelle, pour qu’un film soit éligible dans les différentes catégories des Oscars, est qu’il doit avoir été diffusé en salle. Cette règle est modifiée pour la 93e édition des Oscars : diffusion en streaming acceptée.

– Pas de changement pour les Oscar Internationaux étrangers, un film par pays.

– Mais extension du vote de nomination à ces Oscar (D) à l’ensemble des électeurs éligibles, avec suppression du comité restreint de votants, archaïque et un peu étrange.

– Important (D) :  l’Académie arrête le visionnage des films sur DVD. Les compétiteurs devront utiliser la plateforme sécurisée “Academy Screening Room” pour déposer leurs films dans les 60 jours suivant la diffusion du film ou la sortie en VOD.
Le visionnage se fera sur cette plateforme, donc plus d’envois de coffrets.

– Les Oscar montage sonore, mixage sonore (D) sont fusionnés en un seul Oscar “meilleure réalisation sonore”, avec l’accord de la Cinema Audio Society, qui regroupe les ingénieurs américains du son et de mixage.
Le nombre de statuettes pour cette catégorie, six, est inchangé.

Plus
The Cinema Audio Society

Sur le site, une page dédiée post prod du son avec le coronavirus, datée du 28 avril.

Le lien
Son

Au calme jusqu’au 11 mai ?

C’est le moment de lire l’analyse de Matthew Ball, du 29 mars : “L’impact de Covid-19 sur l’industrie du cinéma et des salles”.

Lire

Au calme jusqu’au 11 mai ?

Mario Lorini, président de l’ANEC*, annonçant l’annulation de “La Journée du cinéma”, l’événement national de l’industrie cinématographique italienne. 
 “La persistance de l’urgence sanitaire dans le monde et le blocage total de toutes les activités de l’industrie cinématographique ont conduit les associations professionnelles au report en 2021. C’est un choix dramatique, mais aussi un acte de sensibilité envers tous ceux qui ont été touchés par le pandémie, tant dans la santé et les affections que dans les activités économiques”.

Lien
ANEC

Que font des cascadeurs en lock-out ?
Ils font le show, en vrais artistes, créatifs !

Vlaaammm!

L’astuce des maquilleuses-maquilleurs sur le tournage off-limits, en Lettonie, de “Warhunt”, avec Mickey Rourke.
Comment contourner le problème compliqué de la sécurité des comédiens ?
Simple : pour chaque comédienne, chaque comédien, son kit-maquillage dédié, avec produits et pinceaux, houppes. Le début d’une règle ?

Plus

Tourner dès le 12 mai. L’incroyable pression que le cinéma, l’audiovisuel se met à lui-même, ainsi qu’aux participants.
Jusqu’au crash ?
Il n’y a pour l’instant aucune charte de tournage Covid-19, nulle part dans le monde, malgré une polémique en Norvège, qui soit agréée par les assureurs, par les syndicats, les associations professionnelles et les institutionnels de tutelle.
Tous y travaillent activement.

Trop tôt ?

Et aussi…

– Le Festival de Télévision de Monte Carlo prévu du 19 au 23 juin 2020 est annulé.
Rdv du 18 au 22 juin 2021

Festival de Monte Carlo

– 1 million d’euros : la Scam augmente son fonds d’aide sociale d’urgence pour les auteurs et autrices de radio, TV, cinéma, Web, mais pas seulement.
Cette aide prend en compte à la fois la perte de revenus et la situation économique et sociale d’ensemble.

Plus

Grâce à la mobilisation et au soutien des cinéastes, jurys et partenaires, les compétitions du Festival Cinélatino-Rencontres de Toulouse 2020 ont eu lieu. Les jurys ont visionné les films et délibéré en visioconférence.

Le palmarès 2020

– Festival de films de Femmes de Créteil. Pour soutenir les réalisatrices sélectionnées, les jurys des sélections Court Métrage, Documentaire et France TV ont visionné les films en ligne, et ont remis leurs prix.
Le Jury de la catégorie Fiction se réunira lors du festival “allégé” à la rentrée, pour remettre le prix. 


Voir

– Petit rappel du quai d’Orsay pour les nomades impulsifs : si vous partez en voyage, vous risquez la quarantaine une première fois à l’arrivée dans le pays de destination.
Puis de nouveau à votre retour… Soit 28 jours de confinement minimum qui peuvent monter à quarante selon les pays, plus quatre de formalités d’entrée et de sortie de confinement. 

– France Télévisions et le SATEV, Syndicat des agences de presse audiovisuelles, ont signé, un accord le 22 avril, un accord de revalorisation de 10,7% du tarif des documentaires ne bénéficiant pas d’aides du CNC, ce sont surtout des moins de 45 minutes.
Nouveau tarif applicable : 1 800 €/mn.
Le tarif applicable aux documentaires bénéficiant des aides du CNC reste stable, à 1 630 €/mn.
Cet accord s’applique au 1er mars 2020, pour une durée de 3 ans.

Plus

– Intermittents : une pétition et une lettre
Lettre ouverte au président de la République, pétition à la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, et au ministre de la Culture, Frank Riester, les artistes interprètes et techniciens engagés sur les mois de mars et avril et  privés de travail  par l’arrêt des activités, demandent un report de leurs droits au chômage, afin de ne pas être radiés de Pôle emploi.
Deux textes qui se complètent.
C’est urgent. Voire très urgent.

Plus avec Franceinfo.fr
La pétition 43 678 signataires.
La petition 2 173 065 signataires.

– Sorties films du  29 avril au 6 mai : 0 sortie
Rappel :

Total sorties Paris du 1er janvier au 18 mars 2020 34 films France, 15 coprods, 4 animations, 18 docs

Festivals 

En rouge, les festivals annulés
Mise à jour du jeudi 30 avril 16h 30
………………………………………..

Palmarès France

Festival des Bobines et des sons Trigny 24-25 avril
Reporté au 7-8 mai 2021
Festival Cinélatino, Rencontres de Toulouse

Palmarès Monde

Festival du film San Francisco 8-21 avril
Le programme  et les prix sur le site
Festival du film d’Istanbul 10-21 avril
Festival du film de Tribeca 15 au 26 avril
Reporté sans précision de dates
Brussels Short Film Festival 22 avril-2 Mai
Reporté sans précision de dates
Osnabrück European Media Art Festival 22-26 avril
Festival de Moscou 22-29 avril
Reporté du 1er au 8 octobre.
Festival de courts métrages de Dresde 21-26 avril
Reporté du 8 au 11 septembre

Festivals France

Festival des Bobines et des sons Trigny 24-25 avril
Reporté au 7-8 mai 2021
Festival de Cannes 12-23 mai
Le Marché du film en ligne du 22 au 26 juin
Le Festival du …  au … non précisé
Festival Caméras des champs Ville-sur-Yron 14-17 mai
Reporté en 2021

Festivals Monde

Festival du film documentaire Nyon-Visions du Reel 17 avril-2 mai
Sera en ligne du 17 avril au 2 mai, accès libre
Festival du documentaire Hot Docs, Toronto 30 avril-10 mai
Pour pour visionner des films  https://hotdocs.ca/p/hd-home-picks
Festival Indie Lisbonne 30 avril-10 mai
Reporté du 25 août et le 5 septembre
Go East Wiesbaden 5-11 mai
Sélection de films sélection sur demande à partir du 11 mai
Festival du film d’animation Stuttgart 5-10 mai
Du 5 au 10 mai, un programme ITFS spécial:  sur OnlineFestival.ITFS.de
Festival international du film de Lanzarote 8-16 mai
Aucune info de report
Dok Fest Festival du film documentaire Munich 6-17 mai
La version numérique, dokfestathome2020, sera en ligne début mai
Docs Against Gravity Film Festival Varsovie 8-17 mai
Le festival aura lieu du 4 au 13 septembre 2020 à Varsovie, Wrocław, Katowice, Poznań et Bydgoszcz. Et à Gdynia à une date précisée plus tard.
Festival du film de Cracovie 31 mai-7 juin
Se déroulera entièrement en ligne.
Festival de Zlin 29 mai-6 juin
Reporté du 4 au 10 septembre 2020

Etude d’impact de la pandémie COVID-19 en Occitanie sur le secteur culturel

Le Plan régional d’urgence sanitaire, économique et solidaire adopté par la Région Occitanie, voir PDF : DP COVID19 – Plan régional d’urgence sanitaire, économique et solidaire

Afin de disposer d’un recensement des impacts de la pandémie COVID-19 sur les acteurs culturels, la Région Occitanie propose un questionnaire en association avec Occitanie en scèneOccitanie films et Occitanie Livre & Lecture, agences culturelles régionales. 

Vous pouvez suivre ce lien pour répondre au questionnaire : https://bit.ly/covid-culture-occitanie

Ce questionnaire reste ouvert pendant toute la durée des mesures de restrictions, ce qui vous permet de modifier vos réponses en fonction de l’évolution de votre situation.

→ Pour cela, ne cliquez pas sur “Envoyer”, mais cliquez sur “Finir plus tard” en haut à gauche du questionnaire.

(Le temps de remplissage du questionnaire est estimé à environ cinq à dix minutes en fonction de votre situation.)

 

Mentions légales :

Le présent questionnaire vise à produire un état des lieux des impacts de l’épidémie de COVID-19 sur les structures de la filière culturelle implantées en Occitanie. Il est mené conjointement par Occitanie en scène, Occitanie Films et Occitanie Livre et Lecture, en appui à la Région Occitanie.
Les informations recueillies dans le cadre de ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé, hébergé par Occitanie en scène, pour permettre l’exploitation de ces données à des fins d’observation statistique, cartographique et à la production de rapports d’étude. L’ensemble des structures partenaires de cette observation (Occitanie en scène, Occitanie Films, Occitanie Livre et Lecture et la Région Occitanie) disposent d’un accès aux données collectées. Ces données seront conservées pendant 5 ans.
Il est également prévu que ces données puissent faire l’objet d’une réutilisation, dans le cadre de l’OpenData. Pour cela, ces données sont placées sous la licence Open Database License v1.0 – ODbL v1.0 (https://vvlibri.org/fr/licence/odbl-10/legalcode/unofficial). 
La réutilisation de ces données reste évidemment soumise au respect de la réglementation relative à la protection de la vie privée. Conformément à la loi dite « informatique et libertés » et au RGPD du 25 mai 2018, vous pouvez exercer votre droit d’accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : infocomm@occitanie-en-scene.fr.
En remplissant et validant ce questionnaire, vous donnez expressément votre accord pour la collecte des données vous concernant et concernant votre structure, ainsi que leur exploitation, dans les conditions préalablement précisées. Nous vous remercions vivement pour votre participation.

 

Newsletter BELLEFAYE N°454

www.bellefaye.com / Newsletter@bellefaye.com

Tournages, plus jamais comme avant

C’est le grand débat des professionnels, partout dans le monde, parce qu’ils veulent accélèrer le retour en studio.
En France aussi, mais sous le contrôle des organisations professionnelles. Alors circulent, sur le Web, les interrogations sur les changements à venir : thermomètres, gels, gants, plateaux repas individuels, combos partout pour éviter les attroupements. La distanciation oui, mais les coiffures, le maquillage, les costumes, les manipulations d’objectifs ? Plus on entre dans le détail, plus ça se complique.

Deadline, le site américain, lance une série d’articles ” Reopening Hollywood”, les efforts incroyablement complexes pour remettre l’industrie sur pied, tout en assurant la sécurité des personnes.
Faudra-t-il, pour reprendre les tournages, modifier certaines scènes trop risquées, avec des foules, des groupes ? Ecrire différemment, virtualiser les décors, les figurants ?
Limiter les plus possible les tournages en extérieur, car il seront étroitement surveillés par les autorités, voire la population?
Mais les problèmes du son, qui nécessitent un contact étroit avec les comédiens ; les échanges incessants entre techniciens, quelles procédures imaginer ?
Première éclaircie, pour alléger le contrôle permanent des distances, le bracelet électronique.
Tel celui de “Rombit”, une innovation belge, qui alerte, en cas de violation, le rapproché et le rapprocheur.

L’article Deadline et Rombit, le gardien de la distance sociale

Comment tourner avec ce p… de virus  ?

L’article de Dead line commenté par les techniciens, les artistes, tous les intervenants des tournages : 

“L’énergie que le talent obtient d’un public en direct est incommensurable. En tant que caméraman, je ne suis pas sûr de tout ce qui concerne les gants. Et nos assistants photo touchent notre équipement photo toute la journée, c’est leur travail! Il n’y a aucun moyen d’arrêter le «partage» du matériel photo, ce n’est tout simplement pas possible.”
……………….

“Les acteurs sont les plus à risque d’entrer en contact avec tout le monde sur le plateau
et incapables de faire de la distance sociale. Une scène d’amour à distance sociale? Cheveux? Maquillage? Vous vous faites micro? L’IATSE ne devrait pas être le seul syndicat à plonger dans ce domaine pour ses membres!”
……………….

“Je ne pourrais pas faire mon travail sans le travail acharné de chaque assistant caméra sur scène. Dans les sitcoms, les feuilletons et les jeux télévisés, nous dépendons des assistants pour donner des coups de pied afin que nous puissions traverser chaque scène.
De plus, mon assistant touche tout mon équipement tout au long de la journée. Il n’y a pas de «distanciation sociale» sur une équipe de tournage. Et je l’aime comme ça.”
……………….

“Nous sommes tous coincés avec le même problème qu’un plateau de tournage est un plateau de tournage peu importe où vous filmez en Amérique du Nord il au Québec nous avons le même problème comment redémarrer la machine et rester en sécurité jusqu’à ce qu’un vaccin soit développé !! Restez en sécurité nos collègues américains!”
……………….

“Département Costume : tailleur, raccords, accessoires supplémentaires… je fais beaucoup de travail d’époque. Alors que nous désinfectons tout chaque soir de toute façon, Covid peut vivre de vêtements pendant quoi, 24 heures? Comment empêcher mon atelier de couture de s’infecter mutuellement au niveau de ses machines à coudre? Comment ajouter des centaines d’extras? Normalement, la production loue des tentes pour que les extras changent: une pour les femmes, une pour les hommes. Après avoir changé, ils accrochent tous leurs vêtements personnels sur une étagère commune. Etc…”
……………….

“Vous voulez parier que les producteurs réduiront le nombre de membres d’équipage d’une production? Au lieu de 10-12 poignées, il y en aura 5 ou 6. Au lieu de 2-3 maquilleurs et 2-3 coiffeurs, ils seront réduits à un chacun. SI cela se produit, ceux qui sont employés feront deux fois le travail. Très contente d’avoir pris ma retraite et de m’éloigner de ce gâchis.”
……………….

“Je suis coiffeur au cinéma. Je peux garantir que nous ne pouvons pas nous coiffer avec des gants! Je me suis déjà lavé les mains environ 50 fois par jour. Voyez donc le besoin de gants. On pourrait finir par se couper ou couper les acteurs, tout en essayant de couper les cheveux. Ou nous pourrions les brûler en essayant de laver les cheveux. Les gants ne fonctionneront jamais pour nous! De plus, nous sommes en face des acteurs, toute la journée. Je suppose donc que nous devrons porter des écrans faciaux. Nos loges contiennent généralement une foule de personnes. Il y a à peine de la place pour bouger ! Je ne sais pas comment tout cela se passera ! Je préfère être fauché et attendre cela, puis nous mettre dans une situation risquée!”
……………….

“Une chose qui n’est pas vraiment mentionnée est le temps supplémentaire que prendront ces différentes procédures. Temps qui ne peut pas être ajouté à un jour donné ni cumulé à la fin d’une semaine. En fait, les jours devront être plus courts en fonction de la santé et de la sécurité des talents et de l’équipage. Un nouveau style de travail est nécessaire. … Et qui va renoncer à leur sécurité, et les syndicats l’appuieront-ils.”
……………….

“Ici au Québec, nous devons garder une distance de 2 mètres (6 pieds) entre nous par la loi, nous sommes toujours à pas de rassemblement… Je ne sais pas comment l’industrie va recommencer avec la sécurité juste maquillage et coiffure et garde-robe, appareil photo, éclairages, gaffers, chauffeurs comment tous ces services vont-ils faire face…. Comment tout le monde va-t-il rester en sécurité et garder une distance… L’industrie va changer !
……………….

“Je suis réalisatrice sur un feuilleton et nous sommes dans les cheveux les uns des autres jour après jour. Et nous travaillons si rapidement qu’il serait très perturbant d’avoir des caméras distantes et de travailler entièrement depuis la cabine. Mais nous voulons offrir des environnements de travail sains. Si tout le monde est contrôlé et immunisé ou en bonne santé, c’est bien – mais que se passe-t-il lorsqu’une particule ou une molécule de virus entre sur la chaussure ou les vêtements de quelqu’un et se profile dans l’ensemble. L’idée de désinfecter tous les soirs n’est pas possible dans notre studio, nous mettons souvent en place de nouveaux décors pendant la nuit. Il n’y a pas de temps – nous fonctionnons comme “L’usine de bonbons de Lucy !” *
……………….

“Ayant travaillé sur le plateau, ce n’est pas un endroit aseptisé pour commencer. Tout est partagé, les départements deviennent de jour en jour une mini-famille. La table artisanale est toujours un risque, je ne l’ai presque jamais touchée avant Covid. Le set box, les batteries, les walkies: quand Nov arrive, il n’est pas rare qu’un équipage entier tombe malade en commun. . Je suppose que les détails devront se resserrer dans les réunions de pré-production / hebdomadaires, et les finales sur le plateau / configuration après le blocage devront prendre plus de temps.
Il est déjà difficile d’entendre ce que les 1er assistants veulent sur le walkie, mais tout en portant un masque? “Copie. Allez encore … et encore … et encore? ” F ** k, tu n’ as pas entendu ça?
Et à propos de ce vaccin? Dès qu’ils veulent me donner le mien, je le prends, dès que celui qu’ils veulent me donner, je peux l’administrer à Bill Gates lui-même, ou à son enfant.
……………….
“Ce que je pense dans mon esprit, c’est que les équipages seraient mis en quarantaine. Étant donné que nous sommes habitués aux journées de 14 et 16 heures, nous nous enfermerions simplement dans une scène sonore pendant un mois et gitterdone*. Ce ne serait pas si éloigné de l’endroit où nous sommes déjà en train d’ajouter un bunker. C’est évidemment trop simplifié.” mais pas si farfelu non plus.
*”Fais le travail” en texan..
……………….
I Love Lucy – The Chocolate Factory
L’article Deadline

Comment faire face et préparer la réouverture ?

Un débat pour comprendre la problématique des salles, organisé par Le Film français et Comscore.

Avec Eric Marti (directeur général, Comscore) et Laurent Cotillon (modérateur et directeur exécutif du Film français), et :
– Richard Patry (président de la FNCF)
– François Aymé (président de l’AFCAE)
– Olivier Snanoudj (président adjoint de la FNEF, président du SFAC)
– David Grumbach (président de Bac Film, membre DIRE)
– Etienne Ollagnier (président du SDI)
– Gilles Sacuto (président du SPI)
– Frédéric Brillion (président de l’UPC)
– Didier Huck (président de la FICAM)
1h27
Le lien vidéo

Le commentaire

D’abord le côté irremplaçable de cette série de débats hebdomadaires. Celui-ci, mis en ligne le 21 avril, fait apparaître l’évolution de la pensée de professionnels, en quelques semaines, prenant conscience de l’immensité des difficultés.
– Rouvrir n’est pas un retour à “comme avant”, mais l’entrée  en terre inconnue.
– L’acceptation que le cinéma ne fait pas partie de la short list des urgences gouvernementales et présidentielles. Un retour parmi la société, qui était devenu indispensable.
– La diffusion de la parité : à un moment donné, les participants, s’excusent d’être entre mâles blancs. Inconcevable il y a six mois.
– La perte, durable, acceptée, d’une partie du public, les seniors.
– Dans le débat, une absente, la crise économique qui arrive, modifiant les arbitrages financiers des familles, des jeunes, des actifs, des retraités…
qui risque de rendre inappropriés les référents de fréquentation “d’avant”.
– Manquent aussi les données du confinement sur le décisionnaire final, le public,
– Enfin l’appel répétitif à l’aide d’Etat, vu comme recours unique, stérilise la créativite de toute la filière, selon le principe médieval : ce qui protège enferme.
Les situations contraintes sont des déclencheurs d’innovations de tous ordres, inconcevables auparavant.
L’exemple des respirateurs, conçus par “Makers for life”, accessibles pour un prix dix fois moindre, et fabriqués par une marque d’automobile, Renault. Ou la mutation vers le virtuel, des festivals, des marchés.

Il y a des territoires à explorer

L’Allemagne, à la carte

Faut-il regarder du côté de Berlin pour avoir des repères lors de la réouverture des salles françaises, et de la remise en route ds tournages ?

Outre une population très différente, voir la pyramide des âges, la fréquentation des salles, blockbusters exceptés, n’est pas duplicable.
L’exception culturelle française, hors norme, l’oblige à n’avoir qu’elle-même pour référence en ce domaine.
D’où la nécessité de sondages, de questionnaires. Le confinement offrant une occasion unique de diffuser des questionnaires approfondis aux spectateurs.
Ajoutons que selon les Länder, le confinement a été différent.

Par contre, suivre de près, dialoguer avec les professionnels allemands sur les nouvelles sécurités sanitaires, les distances, comparer les process mis en place apporterait une sécurité industrielle au cinéma et à l’audiovisuel français.
On ne saurait sous-estimer la complexité de la mise en place de contrôles sûrs, et surtout leur fiabilité au fil du temps
Si on le double d’un dialogue étroit avec le cinéma canadien, on aura en main toutes les cartes d’un tournage aux standards internationaux, seuls capable de convaincre les assureurs, sans lesquel aucun film ne pourra être tourné.

Pesants, épuisants seront sans doute les premiers mois de tournages avec ces nouvelles règles. Des contraintes de tous les instants, de tous les gestes.
Compliqué pour les comédiens.
Arriveront sans doute les tutoriels de formation “Tourner avec le corovid” , “La postprod avec le corovid”, “Gérer une salle avec le corovid” etc…
Un adieu à une liberté qu’on ne mesurait pas.
Bienvenue en Enfer !!!

Le tour des Länder
Réouvrir en Allemagne
Pyramide des ages Allemagne/France

Marché du Film, navigation au long cours ?

Du 22 au 26 juin le Marché du Film de Cannes, renommé Marché du Film Online, sera virtuel.
Une première pour le festival qui sort de son pré carré.
Bien sûr en cas de succès, il sera perennisé, car les utilisateurs le réclameront, et il accompagnera le Marché physique.
Commodité aidant, le marché virtuel  peut se transformer en place de marché permanente,  s’autonomiser du festival lui-même. Ou créer des éditions saisonnières, printemps automne..

Bref, une fenêtre d’opportunités qui peuvent compenser la chute des revenus, charme secret des barnums de la Croisette. Avec le risque de concurrents internationaux, captant la partie rentable du marché, les gros indépendants américains, par exemple. 

C’est peut-être l’arrière-pensée des quatre plus grosses agences hollywoodiennes de talents qui organisent leur propre marché virtuel cannois du 22 au 28 juin prochain.
Quatre mousquetaires : CAA Media Finance, Endeavor Content, ICM Partners et UTA Independent Film Group. Une cavalcade, partie d’un défaut d’information en mars, sur l’annulation ou pas du festival.
Les grands indépendants américains ne pouvaient pas rester sans marché en 2020.
Les appétits s’aiguisent.

Une démo de salon virtuel

CAA
Endeavor Content
ICM

CGR, tu veux quoi ?

C’est comme un sondage, mais captif, puisque juste CGR en profitera. Normal, il en a eu l’idée. Savoir ce que veut le public pour la réouverture des salles.
Une appli ludique, ambiance salle, vous faites votre choix.
Deux catégories :
– les films qui déjà sortis mais “cassés” par la fermeture des salles : 48 titres.
– les films nouveaux, prévus : 25 titres.
On vote oui non en balayant l’ecran (mobile) ou en cliquant sur cœur ou croix : je like, je like pas.
Il y a des lots à gagner !
Un exemple de réponse possible à la question des exploitants: comment refaire du lien avec le public ?

Fais ton choix

Ils ont dit

Vincent Gisbert, Délégué général du SPECT, Syndicat des producteurs créateurs de programmes audiovisuels (Spect), interrogé par Raphaël Porier. Dans Ecran total, du 22 au 28 avril 2020.

“Dans quelle situation se trouvent les programmes de flux ?
A l’exception des magazines, notamment d’information, le constat est le même dans tous les genres : la production est à l’arrêt.
Il est encore difficile d’avoir une vision exacte, mais la perte d’activité est massive.
Pour les jeux, magazines et divertissements, nos premières estimations approcheraient les 100 millions par mois.
Concernant les œuvres patrimoniales, le constat est le même et le chiffre comparable : 100 millions. Au total, depuis le début du confinement, sur un mois donc, c’est à 200 millions que l’on peut chiffrer les pertes ! C’est abyssal.
La captation de spectacles vivants et les grands divertissements musicaux sont sans doute les genres pour lesquels la situation est la plus difficile, car la reprise d’activité ne se fera pas avant longtemps.”

Le SPECT

Mathilde Serrell France Culture
Cinémas et plateformes unis après la “guerre” ?
France Culture. 22/04. 8h45

La Théorie

Et aussi…

– Le 9e Champs-Elysée Festival sera virtuel et plus tôt : du 9 au 16 juin, au lieu du 16 au 23 juin. Le “meilleur du cinéma indépendant français et américain”, 100% en ligne et gratuit.

Plus

– Le gouverneur de Géorgie (USA),  le républicain Brian Kemp, ouvre les salles de cinéma lundi 27 avril prochain. Sans tenir compte du désaccord du gouvernement fédéral.
Réaction d’un lecteur américain :
“Faites que tout le monde porte des masques les premiers mois, restez séparés de quelques sièges. Laissez les cinéphiles de Géorgie devenir les canaris de la mine de théâtre.
Si cela fonctionne, tant mieux.
Mais si un seul spectateur tombe malade, les théâtres fermeront pendant tout l’été.
Alors ?” *

*Les canaris servaient de détecteurs de gaz carbonique dans les mines, car ils succombaient presque instantanément en présence de gaz carbonique. Mortel aussi pour les mineurs.

– Le Comic-Con International Independent Film Festival (CCI-IFF) prévu du 23 au 26 juillet, pendant Comic-Con à San Diego, est annulé ainsi que toute la manifestion. Une première
en 50 ans d’existence.
Prochain rendez-vous du 26 au 28 mars 2021.

Voir

– Chine 1 : l’épidémie pas encore stabilisée en Chine à Harbin, 10 millions d’habitants,
chef-lieu de la province du Heilongjiang, au nord-est de la Chine, à la frontière russe.
D’où la prudence des autorités chinoises pour la réouverture, entre autres, des cinémas.

Voir

– Chine 2 : parmi les films les plus téléchargés : “The Flu” et “Contagion”.
Le même succès en France si on les diffusait ?

The Flu
Contagion

– Chine 3 : Selon la China TV Drama Production Industry Association, les prix des achats et des films sur diverses plates-formes de télévision et les sites Web vidéo ont chuté de 30%
à 40%.
L’association recommande que le coût de production des séries télévisées et des dramatiques en ligne chinoises soit limité à moins de 4 millions de yuans (524 189,16 €) par épisode, et que la rémunération de l’équipe de tournage soit également réduite de 30% en même temps pour éviter le déséquilibre des revenus des principaux créateurs, interprètes et emplois professionnels ordinaires.  La “recommandation” prévoit également le traitement à vie des artistes.

Voir *

– Chine 4 :  北京影院何开放 Quand les cinémas vont-ils réouvrir ?
Les professionnels du cinéma demandent un calendrier et des normes pour la reprise
du travail.

L’article
Les commentaires

– Le Festival Côté court, qui devait se tenir du 15 au 20 juin, est reporté. Les organisateurs, qui réfléchissent à une nouvelle date cet automne, ont dévoilé sa sélection 2020.

Voir 

– Les organisateurs des Prix Jean Vigo décalent leur remise de prix, habituellement organisée en juin, au 9 octobre.
Les Prix Jean Vigo distinguent l’indépendance d’esprit, la qualité et l’originalité des cinéastes de courts et longs métrages. Les lauréats l’an dernier : Stéphane Batut pour le long “Vif-argent”, et Claude Schmitz pour le court “Braquer Poitiers”.

Plus

– Annecy, le festival d’animation se fera en ligne du 15 au 30 juin.

Plus, l’article de France Info
Festival d’Annecy

– Le 9e Forum du Festival de Saint-Sébastien ouvre l’appel à projets audiovisuels d’Europe et d’Amérique latine d’une durée minimale de 60 minutes et d’un financement garanti à 20%.
Les projets européens doivent avoir un lien exprès avec l’Amérique latine.
Date limite d’inscription le 15 juin.

Le règlement, s’inscrire

– Universciné : cinq films en ligne avec la Fondation Gan, le week-end des 25-26 avril.
“Delicatessen” de Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro (lauréats 1980)
“Petit Paysan” d’Hubert Charuel (lauréat 2015 – photo)
“Croc blanc” d’Alexandre Espigares (Prix Fondation Gan à la diffusion 2016)
“Woman at War” de Benedikt Erlingsson (lauréat 2016)
“Monsieur” de Rohena Gera (Prix Fondation Gan à la diffusion 2018).
Sur universcine.com avec le code « FONDATIONGAN ».

Voir

– La Cinémathèque de Toulouse  a mis en ligne plus de 160 vidéos sur sa page Vimeo : conférences, tables rondes, documents rares ou emblématiques.

Voir

– A la Cinémathèque de Paris, en cinq épisodes: Hollywood après la Seconde Guerre mondiale : la tentation de la nostalgie d’avant, d’une époque révée…
Celle à venir des films post-confinement ?
Et en hommage à l’acteur Philippe Nahon,  sa plateforme Henri, jusqu’au 1er mai, deux films de Gaspar Noé : un court métrage, “Carne”, et un long, “Seul contre tous”.

Voir 
Henri

– Sorties films du 22 au 29 avril

Rappel :
Total sorties Paris du 1er janvier au 18 mars 2020
34 films France, 15 coprods, 4 animations, 18 docs

Festivals 
En violet, les festivals annulés
Mise à jour du jeudi 23 avril 16h15

……………………………………..

Rappels Festivals France jusqu’au 15 mai +

Festival des Bobines et des sons Trigny 24-25 avril
Reporté au 7-8 mai 2021
Festival de Cannes 12-23 mai
Le Marché du film en ligne du 22 au 26 juin
Le Festival du  au
Festival Caméras des champs Ville-sur-Yron 14-17 mai
Reporté en 2021

Rappel Festivals Monde jusqu’au 15 mai +


Festival du film San Francisco 8-21 avril
Le programme  et les prix sur le site
Festival du film d’Istanbul 10-21 avril
Festival du film de Tribeca 15 au 26 avril
Reporté sans précision de dates
Brussels Short Film Festival 22 avril-2 Mai
Reporté sans précision de dates
Osnabrück European Media Art Festival 22-26 avril
Festival de Moscou 22-29 avril
Reporté du 1er au 8 octobre.
Festival de courts métrages de Dresde 21-26 avril
Reporté du 8 au 11 septembre
Festival du film documentaire Nyon-Visions du Reel 17 avril-2 mai
Sera en ligne du 17 avril au 2 mai, accès libre
Festival du documentaire Hot Docs, Toronto 30 avril-10 mai
Pour pour visionner des films  https://hotdocs.ca/p/hd-home-picks
Festival Indie Lisbonne 30 avril-10 mai
Reporté du 25 août et le 5 septembre
Go East Wiesbaden 5-11 mai
Sélection de films sélection sur demande à partir du 11 mai
Festival du film d’animation Stuttgart 5-10 mai
Du 5 au 10 mai, un programme ITFS spécial:  sur OnlineFestival.ITFS.de
Festival international du film de Lanzarote 8-16 mai
Aucune info de report
Dok Fest Festival du film documentaire Munich 6-17 mai
La version numérique, dokfestathome2020, sera en ligne début mai
Docs Against Gravity Film Festival Varsovie 8-17 mai
Le festival aura lieu du 4 au 13 septembre 2020 à Varsovie, Wrocław, Katowice, Poznań et Bydgoszcz. Et à Gdynia à une date précisée plus tard.
Festival du film de Cracovie 31 mai-7 juin
Se déroulera entièrement en ligne. Le programme sera annoncé le 15 avril.
Festival de Zlin 29 mai-6 juin
Reporté du 4 au 10 septembre 2020
 

Questionnaire du SPIAC ” reports, suspensions ou annulation”

Sondage activité partielle au 9 avril 2020, le SPIAC CGT

Ce formulaire s’adresse aux ouvriers, ouvrières, techniciens, techniciennes et personnels administratifs qui subissent des reports, suspensions ou annulations de périodes de travail. Pour s’assurer que toutes les situations soient bien couvertes par les solutions qui seront proposées dans les jours et semaines qui suivent, nous avons besoin plus que jamais de remontées directes des professionnel.le.s.

https://framaforms.org/sondage-activite-partielle-au-9-avril-2020-le-spiac-cgt-1586333743

Compte rendu Film en Languedoc Occitanie, à l’initiative d’Occitanie Films

L’ensemble des associations de tout secteurs confondus étaient présentes pour exposer leur situation actuelle, leurs besoins et craintes pour la sortie de la crise sanitaire. Cette réunion ayant déjà duré environ 3h, les débats n’ont pu avoir lieu et seuls les rapports des associations face à la crise ont été exprimés. C’est pourquoi , en étant le plus complet possible, ce compte rendu est très synthétisé et relate simplement ceux-ci.

Au niveau des élus et des représentants de la région, étaient présents :
Dominique Salomon « vice-présidente en charge de la Culture, du patrimoine et des langues régionales »
Benoît Caron « Responsable du service Industries Créatives Livre Cinéma Audiovisuel »
L’État était représenté par Michel Roussel « Directeur de la DRAC Occitanie » , ainsi que par les conseillers Marc Latané, Marie Chapelet et Bruno Mikol Intervention de Dominique Salomon mesure d’urgence :
– Maintien des Aides déjà votés
– Maintien des subventions et étude d’un versement plus rapide (juin)
– Développement d’un fond de soutien de 20000 euro pour tous secteurs confondu, culture
compris
– Mise en place d’un vade-mecum des aides pour mieux cibler les urgences

Concernant l’aprés 11 mai :
– Besoin de réflexions communes
– Impacte budgétaire en cour d’analyse

Intervention de Michel Roussel : Mesure d’urgence :
Toutes les subventions prévues sont et seront versées.

Pour la sortie de crise :
– Inquiétude sur quand pourra avoir lieu la reprise
– Question sur les mesures sanitaires qui nous seront imposées
– Rapport au nouveau média et incidences de ceci sur les habitudes de fréquentation des salles et autres

Pierre Delorme pour ASSOC concernant les scénaristes :
30% des ateliers et activités prévus sont annulés pour cause d’annulations des tournages
Annulation des festivals qui leur permettent de rencontrer des production et porteurs de projets. – Annonce qu’ils sont donc « dans le flou le plus total »

Intervention de Philippe Aussel pour l’APIFA concernant les producteurs :
– Demande d’éclaircissements sur le seuil des aides aux productions et aux structures

Manuel Poulain Pour Film en Languedoc Occitanie concernant les techniciens intermittents :
– Constat qu’il est très compliqué de connaitre la situation des techniciens vue le peu de communication entre eux.
– Demande de soutien de la Région pour appuyer les demande des partenaires sociaux auprès du gouvernement pour , entre autres , le maintien des droits pour une durée de un an révisable au fur et à mesure que les intermittents retrouvent leur quota d’heures.
– Constat que pour certains des techniciens il va y avoir des trous énormes et parallèlement les projets reportés vont créer de véritables bouchons au sortir de la crise.

Proposition de Pascale Badard : plus de partage des postes au sein des productions par solidarité

Hélène Pequin pour CLAP concernant les comédiens :
– État des lieux de son secteur et proposition de profiter de cette période de confinement pour développer d’avantage de rapports avec les différents acteurs locaux de la filière et pourquoi pas mettre en place de nouvelles formations pour les comédiens.
– Demande d’aide pour la valorisation des comédiens d’Occitanie face aux comédiens Parisiens qui ont majoritairement les rôles les plus importants sur les tournages audiovisuel et cinéma.

Maxime Beaufey Maxcasa concernant l’accueil des tournages :
Nous sommes en discussion avec Film France Talent pour la reprise des fictions prévues qui ne pourrons reprendre qu’avec l’accord des assurances.
– Question sur les règles sanitaires qui seront imposées lors de la reprise des tournages.
– Question sur les mesures de circulation des personnels
A suivre…

Sylvie Duluc Midifilm concernant les techniciens intermittents :
– Confirme que le problème majeur pour notre filière est l’intermittence comme cité précédemment par Manuel Poulain
– Inquiétude sur la manière dont la reprise va se passer

Isabelle Dario Midifilm concernant les techniciens intermittents et le Documentaires :
– Confirme que le problème majeur pour notre secteur d’activité est l’intermittence
– Demande le soutien des élus la Région et de la DRAC pour la demande de renouvellement automatique des droits jusqu’à mi 2021 a minima
– Propose que la répartition des budgets d’aides cinéma-audiovisuel soient réétudiée pour qu’une partie de celles allouées à la fiction (qui est encore bloqué pour un bon moment) soit réparties en augmentant ceux du documentaire, sachant que l’application des règles sanitaires seront plus facilement applicables sur ce secteur de la production, les équipes étant bien plus réduites, Benoît Caron répond que cette question est à l’étude.

Remi Hussenot pour l’ACCILR concernant les salles de cinéma :
Les structures sont globalement OK grâce au travail partiel mise en place par le gouvernement Questionnement sur les restrictions sanitaires et leurs conséquences sur l’économie des salles problèmes liés à la baisse d’activité si les salles sont obligées de restreindre leur entrées à la moitié des clients, ce qui signifiera la moitié des rentrées financières.
– Questionnement sur la chronologie des médias et sa possible remise en question
– Demande d’information précise et à jour de la Région sur ces problématiques.

Cinéco et ANCI concernant les salles et le cinéma itinérant :
– Questionnement sur les aides durant le confinement
– Cinéma itinérant complètement à l’arrêt alors que leur saison commence et se déroule principalement en été . Cet activité permet d’importants liens sociaux et culturels en milieux rural
– Questionnement sur les budget des municipalités qui financent d’ordinaire ces projections et qui risque , au vue des dépenses engendrées par la crise, de mettre de côté cette partie de leur budget.
– Questionnement sur les réouverture de salle Est-il prévu une reprise globale de l’activité des salles ?

Luc Cabassot ACREAMP concernant les salles d’art et essais :
– Besoin d’aide pour la survie de 1/3 des salles
– Besoin d’études au cas par cas des besoins des salles
– Fragilisation du secteur de l’éducation à l’image du fait de la fermeture des établissements scolaires Questionnement sur les habitudes liées à l’utilisation massive du numérique pendant la crise et comment faire revenir les gens vers les salles.
– Communication par la Région à ce sujet
Réponse de Dominique Salomon : la question est à l’étude

Intervention écrite de Manuel Poulain : risque de peur des gens de retourné vers le spectacle et les salles de cinéma dont la clientèle est majoritairement âgée.

Sylvie Buscail Ciné 32 pour diffusion et éducation à l’image du Gers : 
– Annonce sur de gros problèmes financiers
– Questionnement sur les plate-formes et la chronologie des médias
– Questionnement sur les effets de la crise économique du à la pandémie qui risque de faire du cinéma une activité de second plan.
– Appui sur l’importance du lien social que créent ces salles de proximité

Festival Itinérance :
– Les programmes d’éducation à l’image sont remis à 2021
– Les aides à l’écriture devraient être maintenues cet été les programmations mensuelles sont suspendues. Le festival Itinérance à été l’un des premier annulé. Comprend l”incertitude règne qu’en à la tenue autres festival.

Arnaud Brugier Nord Sud festival international :
– Problématique de rencontres entres les différents acteurs ( Productions,Auteur,etc…) Problème de déplacement transfrontalière
– Flou total quant au devenir du festival.

Christiane Sablayroles pour la Trame :
– Point sur les actions d’éducation à l’image
– Demande de concertation avec l’Éducation Nationale pour toutes les interventions en temps scolaire.
– Questionnement sur le Dispositif Passeurs d’Images et demande de réflexion sur l’avenir du dispositif et son calendrier pour 2021

AnneLise Vieilledent pour les Storyphage :
– Festival Tomorrow’s Stories Festival prévu en Novembre
– Description des activités de nouvelles écritures et du développement du numérique sur les films
– Questionnement sur le rapport au œuvres par le publique
– Description de leurs actions.

Michel Roussel et Madame Didier pour la DRAC :
– Difficultés Territorial à cause de l’annulation des projets au niveau des territoires.
– Travail sur l’évaluation des objectifs pour le développement de la filière en régionale
– Travail de réflexion avec Dominique Salomon sur l’accès à la culture en circuit court

Jean François Naud REAL pour la question des réalisateurs de Documentaires :
– Apporte son approbation concernant ce qui est exprimé et demandé par les association de techniciens, pour les intermittents du spectacle
Questionnement sur le fait d’abandonner les aides à l’écriture directe aux auteurs puisque qu’elles sont désormais mêlées à l’aide au développement qui passe forcément par un producteur.
Réponse de Benoît Caron : des aides sont accordées aux auteurs par la région Via les productions
Question de Jean François : auteur seul qu’est-ce que l’on fait pour obtenir des aides ?? sans réponse !
On constate qu’il y a une forte demande d’image pendant cette crise sanitaire soyons au rendez-vous en sortie de celle-ci.
Demande de mise en place, dans le cadre de l’éducation à l’image, d’échanges entre les auteur et les jeunes.

En conclusion Dominique Salomon nous remercie tous et nous informe que ces synthèses à été très constructive car elle leur permet de cibler plus précisément les problèmes de nos secteurs d’activités.

Concernant les demandes des techniciens et comédiens intermittents :
Malgré les interventions de plusieurs associations des professionnels intermittents de notre région, tous secteurs confondus et au combien indispensables au fonctionnement de l’ensemble de la filière cinéma et audiovisuel en Occitanie, Dominique Salomon a commencé sa conclusion en annonçant qu’elle entendait et était solidaire mais ne pouvait pas s’occuper des problèmes des intermittents, que ceux-ci relevaient de l’état et que la région ne s’occuperait que des problèmes régionaux.

Malgré les propos compatissants et rassurants de Michel Roussel de la DRAC, fort fut notre déception.
Notre demande se bornait pourtant à solliciter le soutien de nos élus régionaux, concernant les demandes des intermittents auprès de l’état. Ces demandes sont actuellement portées par les partenaires sociaux, sachant que le confinement et l’individualisme du a nos pratiques professionnelles, ne simplifie pas la remonté de ces demandes.

Il s’agit pourtant de la survie du secteur du cinéma et de l’audiovisuel sur le territoire !!
Nous pouvons en conclure que les problèmes des intermittents de la région ne font pas partie des problèmes de nos élus régionaux.

Je terminerai se compte rendu en précisant que seule les associations de techniciens Film en Languedoc Occitanie et Midifilms ainsi que l’association des comédiens CLAP ont reçu ainsi, sèchement, une fin de non recevoir a leurs problématiques exprimées lors de cette réunion.

Ensemble à vos côtés : fonds de soutien d’urgence Netflix et Audiens

Le 8 avril, NETFLIX a annoncé la création d’un fonds d’aide d’urgence pour les artistes et technicien(ne)(s) intermittent(e)(s) de l’audiovisuel et du cinéma, durement touchés par la crise du coronavirus et les annulations et reports de productions à travers la France. 

La gestion de ce fonds a été confiée à Audiens.

1 – Le soutien apporté par Netflix consiste en une aide financière forfaitaire de 500 €

Elle pourra être portée à 900 € pour les personnes dont les ressources avant tout abattement n’excèdent pas 15 000 €. 

Seules les ressources du professionnel concerné seront prises en compte.

2 – Cette aide est accessible aux artistes et technicien(ne)(s)

Intermittent(e)(s) de l’audiovisuel et du cinéma qui remplissent toutes les conditions indiquées ci-dessous :

  • n’ayant pas pu renouveler leurs droits Pôle Emploi Annexes 8 ou 10 depuis le 1er janvier 2020, 
  • ayant bénéficié d’une ouverture de droit Pôle Emploi Annexes 8 ou 10 sur l’année civile 2019,
  • et ayant réalisé au moins 12 jours de travail ou cachets en contrat CDD ou CDDU entre septembre 2019 et février 2020 dans des entreprises concourant à la production audiovisuelle, cinématographique ou de films d’animation.

3 – Si vous pouvez en bénéficier, il vous suffit d’en faire la demande sur la plateforme accessible : https://aide.netflix-audiens.org/

4 – Les éléments qu’il vous sera demandé de déposer sur la plateforme sont les suivants :

  • la notification d’ouverture de vos droits ARE de Pôle Emploi au titre des Annexes 8 ou 10 datée de 2019,
  • la notification Pôle Emploi de rejet ARE aux Annexes 8 ou 10 datée de 2020,
  • les bulletins de salaire correspondant aux 12 jours de travail ou cachets en contrat dans des entreprises concourant à la production audiovisuelle, cinématographique ou de films d’animation,
  • la copie intégrale de votre avis d’imposition 2019 sur les revenus 2018 pour l’aide majorée,
  • votre relevé d’identité bancaire ou postal.

Nous vous remercions de votre confiance, et sommes solidaires et à votre service pendant ces moments difficiles que vous traversez.

SPIAC, Nouveau décret sur la prolongation des droits à l’assurance chômage

La prolongation de la durée des droits : est arrêtée par décret au 31 Mai 2020.

Attention : Le début de cette durée est fixé à partir du 12 Mars, mais pour des raisons techniques. 

Pôle emploi la fait démarrer au 1 mars 2020… Seules les dates anniversaires intervenant entre le 1er mars et le 31 mai sont repoussées au 1er juin, pour les autres la prolongation de droits n’a aucun effet.

La période de référence pour la recherche des 507h : cette période est prolongée d’une durée qui court du 1er Mars 2020 au 31 Mai 2020.

Attention : Le délai de 12 mois pour trouver les 507h démarre toujours à partir de la dernière fin de contrat de travail. Les heures ayant déjà servies à ouvrir de précédents droits ne peuvent pas être comptabilisées deux fois. Le cumul de cette mesure avec le mécanisme de date anniversaire préfixe (date anniversaire remontant ou se décalant à la fin du dernier contrat de travail) induit que l’allongement de la période de recherche des droits ne servira en réalité que dans très peu de cas.

Précision : L’activité partielle étant considérée comme une suspension du contrat de travail, la fin de l’indemnisation en activité partielle doit correspondre à une fin de contrat de travail.

Attention : les périodes de suspension du contrat de travail résultant du placement en activité partielle ne sont retenues au titre de l’affiliation qu’à raison de 7 heures de travail par journée de suspension.

https://www.legifrance.gouv.fr/

Alors que Président, 1er Ministre, Ministres rivalisent de déclarations pour annoncer que la reprise d’activité dans nos secteurs ne pourra pas commencer avant la mi-juillet, ou la fin juillet 2020, ils ne trouvent rien de mieux à faire que d’arrêter la prolongation des droits au 31 Mai 2020 !!

Cela n’est pas entendable ! Les salariés intermittents doivent être protégés et nous demandons à minima :

– La généralisation du dispositif d’activité partielle en conditionnant les aides aux entreprises à la mise en place de ce dispositif pour tous les salariés embauchés ou pré-embauchés sur des projets reportés en raison de la crise, avec ou sans contrat de travail avec ou sans promesse d’embauche formalisée.

– Le maintien pour tous de la couverture assurance chômage jusqu’à la reprise normale de nos activités.

– La reconduction automatique des droits pour une période de 12 mois à compter de cette reprise normale de l’activité dans nos secteurs.

– Un moratoire sur les franchises dans l’attente de l’application du dernier accord des partenaires sociaux du secteur sur les annexes 8 et 10.

– Le Financement par l’État de toutes ces mesures dans le cadre des financements mobilisés pour faire face à la crise.

 

Paris, le 20 avril 2020, le Conseil national du SPIAC-CGT

Formation en ligne à la base Film France Talents

Occitanie Films « atelier de sensibilisation, formation à la nouvelle base de données Film France Talent »

Afin de préparer au mieux la reprise des tournages, rendez-vous en ligne les 21 et 27 avril ainsi que les 5 et 12 mai pour une présentation détaillée et conviviale de la nouvelle base Film France Talents.

Nous vous accompagnerons sur la visibilité de votre profil professionnel, votre intégration au sein de la nouvelle base et répondrons à toutes vos questions.

Les réunions commencent à 10h00 et durent environ 1h30.

Plusieurs dates au choix : les 21 et 27 avril et les 5 et 12 mai.

Elles se déroulent grâce à l’application Zoom

Les codes d’accès aux réunions vous seront envoyés par mail sur simple demande à Elsa Joulin, chargée d’accueil des tournages chez Occitanie films : elsa@occitanie-films.fr

Nous vous demandons au préalable : 

  1. D’avoir validé les étapes 1 et 2 du guide d’utilisateur.

Ces étapes vous permettent de créer votre compte et de valider votre mail. 

Guide d’utilisateur ci-dessous, voir page 2 :

Comédien·ne·s

Technicien·ne·s

  1. D’avoir à votre disposition votre CV à jour au format PDF. 

Rubrique conseils CV de notre site.

Merci de vous inscrire au plus vite à la date qui vous convient !

MIDIFILM « Questionnaire pour recenser toutes les situations individuelles en cette période de crise sanitaire »

L’association ATANA (l’association des techniciens de Nouvelle-Aquitaine) a mis en ligne ce formulaire-questionnaire ci-dessous pour recenser toutes les situations individuelles.

Le 30/03/20

Dans le cadre de la situation de crise liée au COVID-19, l’ATANA se joint aux associations professionnelles nationales afin de lister et répertorier les cas de tournage suspendus, reportés ou annulés auxquels les travailleurs du cinéma et de l’audiovisuel de Nouvelle Aquitaine ont du faire face.

Merci de répondre à ce rapide questionnaire afin de faire remonter l’information à l’ALCA et à la Région Nouvelle Aquitaine.

Ce questionnaire s’adresse exclusivement aux intermittents du spectacle de Nouvelle-Aquitaine ou aux techniciens en cours d’obtention de leur statut. Si vous êtes étudiants ou hors Région et que vous souhaitez nous partager votre situation, vous pouvez nous adresser un mail à atana.asso@gmail.com

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdQ8JKy2AGIFSs7eBh0gdYB70OIzhinIpGTmK5WnovJ27rZSw/viewform?fbclid=IwAR3VWpBaeXPUurWBGTzpAAmjG5eRu0sGLyHBCbFH29jcrEn-SeK1FfdTdEQ

FDO formation « Notre priorité, continuer à vous former »

FDO formation mets en place des formations à distances

Pendant toute la période du confinement, formez-vous à distance et permettez à l’un de vos amis de le faire gratuitement avec vous.

L’AFDAS facilite vos démarches : dépôt de votre dossier de prise en charge 2 semaines avant la formation au lieu de 4 semaines.

Nous vous invitons à découvrir les prochaines sessions de formations.

Tous nos programmes pédagogiques sont élaborées par des professionnels de l’audiovisuel. sur le site de FDO Formation : https://fdoformations.com/

Newsletter BELLEFAYE N°452

www.bellefaye.com / Newsletter@bellefaye.com

Un festival…

On s’inquiétait, à tort. Le festival de Cannes, tout entier tourné vers lui-même, ne voyait-il pas la catastrophe planétaire, les morts, le chagrin, les soignants épuisés livrant bataille, la préoccupation du lendemain de millions de femmes et d’hommes ?

On se trompait.

Dans un article de Variety, repris par Paris Match, Cannes est revenu longuement sur sa solidarité avec tous les festivals annulés, sur l’angoisse du peuple du cinéma, le tsunami qui emporte des êtres, des entreprises, des avenirs.

Enfin !

Puis on s’est réveillés.

Certes il y avait bien un article, mais sans les mots du rêve.

Il se concluait d’une phrase, sans attribution précise :

“L’expérience collective nous manque.” 

Pour l’expérience collective en cours, doit-on comprendre que c’est un artefact trompeur, et que le seul lieu de l’émotion véritable, pendant le coronavirus, c’est en salle ?

Parismatch.com et Variety

Autre lieu, autres mœurs

Pendant ce temps à Annecy, on rangeait les banderoles, on démontait les barnums on décommandait à tour de bras, on dé construisait.

Comme tant d’autres festivals, avec le même arrière-goût d’inachevé.

Le festival d’Annecy 2020 était consacré à l’animation africaine, enthousiasmant, explorateur,  et compliqué à organiser.

Mais là-bas, ils sont, eux aussi, confinés. Dans une version plus brutale : ne pas sortir, c’est, pour la plupart, ne pas manger.

Est-ce en raison de son territoire, l’animation, qu’il a une petite musique différente, le festival d’Annecy ?  Une autre manière d’aborder le monde.

Tel le communiqué de l’annulation, le 7 avril, sur son site :

“Mais la raison et la situation internationale nous obligent aujourd’hui à agir avec lucidité et responsabilité. Et ainsi témoigner notre respect et notre profonde reconnaissance aux personnels soignants, ainsi qu’à tous ceux qui font le choix de la solidarité et de l’intérêt général.”

Lucidité et responsabilité

Retour de flamme

C’est vrai que le cinéma est un peu taiseux sur la solidarité avec la nation. Il lui demande beaucoup, que donne-t-il en retour ? 

Par exemple aux soignants, à leurs familles qui ont chaque jour double peine : vous aimeriez voir votre père, votre mère, votre compagne ou compagnon, votre fille, votre fils  partir, chaque matin, pour l’hôpital, le cabinet, l’EPADH, risquer sa peau ?

Et angoissé, au retour, à l’idée de ramener le virus à la maison.

Leur donner quoi ?

Peut-être une carte d’entrée gratuite, eux et leurs proches, “Aux soignants, le cinéma reconnaissant”, coordonnée par le CNC ?

C’est beaucoup d’argent !

Toujours moins d’euros que le nombre de fois où ils se sont exposés pour nous.

Une idée que pourrait suivre le Théâtre, pour pas seulement se regarder aux Molières, reportés en début d’été.

Sinon à Cannes ou au Châtelet, les prévisibles : “Je dédie mon prix aux soignants, aux aides-soignants” seront juste sculptés dans la salive.

Vers une nouvelle société ?

Bien sûr qu’après, ça va être différent. Dans les têtes, ça l’est déjà.

Peut-être d’abord un grand chambardement, le déménagement  de celles-ceux qui vont se quitter, se barrer de la maison, du boulot, changer de job, ou le faire autrement.

Les pessimistes annoncent une crise pire qu’en 1945, ou exagèrent volontairement.

La vérité c’est qu’on n’en sait rien.

La France de 1945 ? Des centre-villes rasés, hôpitaux, écoles, gares, routes, usines, ponts,  voies  ferrées détruits. On traversait la Loire en bac. Tout était à reconstruire.

Mais autour de nous, ce 9 avril, rien de changé, tout fonctionne, les tourterelles roucoulent sur le toit. Sauf la chaîne de santé en surchauffe.

Tout dépend donc des humains, de notre énergie, pour que ça reparte.

En 1944, sous l’occupation, il y a eu 30 nouveaux films français. Puis, l’année suivante, en 1945, la France libérée, 80 !

Pas mal comme sortie de crise.

Voir

Work in progress

On a suivi avec intérêt, les échanges en video des exploitants de salles.

La complexité de la programmation pour la réouverture. Le désordre provoqué par les sorties repoussées, en collision avec les films arrivants, le risque de manque de films américains, privés de doublages, tous stoppés, virus oblige. S’il y a un consensus pour le changement indispensable de l’organisation des entreprises, en premier lieu la logistique, le cinéma, qui déplace surtout des produits virtuels, des fichiers, ne peut qu’améliorer à la marge ses performances. Ce sont les prestataires Internet, les transporteurs.

Le problème, c’est les humains. Les cinémas, malgré eux, ont découvert une faille cachée, le public. La composante “spectacle vivant” des salles de cinéma, qu’on n’avait pas envisagée. L salle a la même vulnérabilité qu’un théâtre. C’est là qu’est la difficulté des réouvertures. Pour revenir dans les salles, il faut que les spectateurs retrouvent une confiance réciproque, soient sûrs de leurs voisins de sièges et des autres. C’est pas gagné.

En plus, avec les récits des malades, des soignants qui émergent dans les médias, on a encore moins envie d’être contaminé, façon de parler.

Sans oublier le slogan “à la maison, c’est plus sûr”, massivement martelé. Le problème donc n’est pas les films, ni la désinfection des salles. Tôt ou tard, le public reviendra. Mais combien de temps après la réouverture ? Personne ne sait. Il faut surveiller Wuhan.

Le cinéma, hyper numérisé, est pratiqué depuis longtemps tout au long de la production d’un film. Le télétravail est coutumier, au niveau du développement : auteur, scénariste, préparation maquette musicale, castings etc… Mais sitôt le tournage effectué, on change de dimension. 

Pour monter, étalonner, réaliser des effets visuels à distance, il faut des liaisons Internet à gros débit, sécurisée, du matériel professionnel, des sauvegardes constantes, des échanges de fichiers parfois gigantesques. Chez Sony Pictures Imageworks, le studio d’effets visuels et d’animation, plus de 90% du travail est fait à domicile.

Les travailleurs distants ont parfois des problèmes de débit internet insuffisant, ou d’équipement défaillant, mais cela fonctionne. Pour les voix, qui ne peuvent être faites à la maison, Sony explore des solutions possibles, opérationnelles en 2021 …

Inconvénient, le télétravail signifie aussi le nomadisme des contenus. Et la crainte du moins-disant qui va avec. C’est une nouvelle préoccupation des syndicats.

Sony Pictures Imageworks

Netflix + Audiens + Culture + CNC, attrapez la bouée !

Les quatre partenaires se sont unis dans un fonds d’aide d’urgence pour les artistes et techniciens intermittents de l’audiovisuel et du cinéma qui sont dans une situation particulièrement précaire.

Les détails de l’aide :

Elle est accessible aux artistes et techniciens intermittents de l’audiovisuel et du cinéma en situation de grande précarité économique due à une baisse de leur activité professionnelle : les artistes et techniciens n’ayant pas pu renouveler leurs droits Pôle Emploi Annexes 8 ou 10 depuis le 1er janvier 2020 ; les artistes et techniciens n’ayant pas bénéficié d’une ouverture de droits Pôle Emploi Annexes 8 ou 10 sur l’année civile 2019 ;  ou tous ceux ayant réalisé au moins 12 jours de travail (ou cachets) en contrat CDD ou CDDU entre septembre 2019 et février 2020 dans des entreprises relevant des secteurs de la production audiovisuelle, de la production cinématographique, de la production de films d’animation. Netflix apporte un million d’euros. C’est une aide exceptionnelle, non imposable, non remboursable, non renouvelable.

L’accès sera ouvert  à partir du 15 avril.

En savoir plus

Ecouter / Josée Dayan, sur France Culture : Capitaine Marlou

A voir : les British Academy Video Game Awards

Les 16es Bafta Games ont été décernés le 2 avril aux meilleurs jeux vidéo de 2019.

Le gala coronavirusé restera dans les mémoires, pour l’ambiance !

Le palmarès et Le gala

Et aussi…

– Festivals : la cellule d’accompagnement du ministère de la Culture est activée depuis lundi 6 avril. Et sera active tout le temps nécessaire pour recenser les besoins et répondre aux questions des organisateurs.

L’adresse : festivals-covid19@culture.gouv.fr

– Le Fonds d’urgence Audiovisuel, Cinéma, Animation, Web créé et géré par la SACD, avec la participation financière CNC est en place. En savoir plus et s’inscrire

– Pourquoi respecter le confinement ?

Parce que ! 

C’est pas une grippette et Elle vous le confirme

– 35e édition d’Entrevues, le festival du film de Belfort, du 15 au 22 novembre.

L’inscription des films à la compétition est ouverte. 

Peuvent concourir les 1er, 2e et 3e films, courts, moyens et longs métrages, sans distinction de genre : fiction, essai, animation, documentaire.

Date limite 31 juillet. Règlement inscription

– Si vous êtes jeune, cinéaste, francophone ou parlant couramment français ; si vous avez déjà réalisé un ou plusieurs courts métrages, et si vous préparez votre premier long métrage de fiction, vous pouvez vous inscrire pour participer aux Ateliers d’Angers.

Les sept sélectionnés bénéficieront d’un coaching de cinéastes professionnels pour les aider à la réalisation de leur premier film. Date limite d’envoi des scénarios : 30 avril. En savoir plus

– Nouveau : la Cinémathèque crée sa plateforme “Henri”,  en mémoire de son fondateur Henri Langlois. La plateforme est dédiée aux films de patrimoine restaurés de sa collection historique.

Lancement jeudi 9 avril, 20h30 avec “La Chute de la maison Usher” de Jean Epstein (1928).

Voir

– La 26e édition du Festival national du film d’animation en confinement à Rennes met en ligne une version Bis de l’événement et une partie de sa programmation.

Voir

– Le Festival La Rochelle Cinéma stresse, car ses dates prévues,  du 26 juin au 5 juillet, seraient en collision avec les dates envisagées par le Festival de Cannes.

“Si cette option se confirmait, nous serions privés de nos précieux collaborateurs, projectionnistes, régisseurs, interprètes, attaché(e)s de presse, engagés par les deux festivals et déjà lourdement impactés par l’annulation de dizaines d’événements.”

Le communiqué

– Le Festival de Clermont-Ferrand enrichit son opération “Intérieur Court” avec des séances virtuelles de cinéma, spécialement conçues pour le jeune public, dès 3 ans. Elles seront diffusées en direct, sur la plateforme de live-stream Twitch, les mercredis et samedis à 16h. Chaque semaine un nouveau programme sera proposé.

L’adresse

– Le festival du film de Saint-Jean-de-Luz, du 5 au 11 octobre, ouvre ses inscriptions

courts et longs métrages.

Dix longs métrages internationaux, huit courts français (durée maximum 20 mn), seront sélectionnés pour la compétition.

Les dates limites : courts 15 juillet ; longs 31 juillet.

Voir

– SXSW : annulée, l’édition 2020 du Festival à Austin du 13 au 22 mars est à retrouver en avril sur Amazon Prime Video. Difficile à trouver,  mais aussi sur le site de Mailchimp, le routeur de mail, c’est une première…

Ici et Dont ce court

– Sorties films du  8 au 15 avril

Total sorties Paris du 1er janvier au 18 mars :

34 films France, 15 coprods, 4 animations, 18 docs

Festivals 

En violet, les festivals annulés

Mise à jour du jeudi 9 avril 16h15

Palmarès numériques

France

Adaptations/Cinemovida Cholet 27 mars-5 avril

Rencontres Cinéma-Nature Dompierre-sur-Besbre 3-5 avril 

Valence scénario 1er-4 avril

Festival du film d’Aubagne 30 mars-4 avril 

Festival du Film Court d’Angoulême  1 – 5 avril

Festival du film policier Beaune  1 – 5 avril

Cinélatino Toulouse 20-29 mars

Monde

CPH:DOX Copenhagen 18 mars – 5 avril

En ligne

Brussels Short Film Festival 22 avril – 2 mai

Reporté, date à venir

Festival du film de Hong Kong  24 mars – 6 avril

Festival du film documentaire Sao Paulo 26 mars – 5 avril

Remplacé par un festival en ligne

Aspen Shortsfest 31 mars – 5 avril

Sera remplacé par un festival en ligne

Festival du film de Hong Kong  24 mars – 6 avril

Festival du film documentaire Sao Paulo 26 mars – 5 avril

Remplacé par un festival en ligne

Aspen Shortsfest 31 mars – 5 avril

Sera remplacé par un festival en ligne

Festival du film documentaire Durham USA 2 – 5 avril

Rappels Festivals France jusqu’au 15 mai +

Festival national du film d’animation Rennes 8-12 avril

En ligne à partir du 8 avril

Musical Ecran Bordeaux 12-19 avril

Reporté en septembre

Festival Cinémas du Sud Lyon 15-18 avril

Festival des Bobines et des sons Trigny 24-25 avril

Reporté au 7-8 mai 2021

FIDÉ Festival du documentaire émergent Paris 22-26 avril

Festival de Cannes 12-23 mai

Reporté en attente

Festival Caméras des champs Ville-sur-Yron 14-17 mai

Reporté en 2021

………………………………………………………………..

Festival de Brive 23-26 juillet

nouvelle date

………………………………………………………….

Rappel Festivals Monde jusqu’au 15 mai +

Festival de Gabès 3-11 avril numérique

Festival du film San Francisco 8-21 avril

Festival du film d’Istanbul 10-21 avril

Festival du film de Tribeca 15 au 26 avril

Reporté

Brussels Short Film Festival 22 avril-2 Mai

Osnabrück European Media Art Festival 22-26 avril

Festival de Moscou 22-29 avril

Festival de courts métrages de Dresde 21-26 avril

Reporté du 8 au 11 septembre

Festival du film documentaire Nyon-Visions du Reel 17 avril-2 mai

Sera en ligne du 17 avril au 2 mai, accès libre

Festival du documentaire Hot Docs, Toronto 30 avril-10 mai

Festival Indie Lisbonne 30 avril-10 mai

Reporté en attente

Go East Wiesbaden 5-11 mai

En ligne. Puis sur demande à partir du 11 mai

Festival du film d’animation Stuttgart 5-10 mai

Festival international du film de Lanzarote 8-16 mai

Reporté en mai ??? 2020 ? 2021 ? Pas clair.

Dok Fest Festival du film documentaire Munich 6-17 mai

Remplacé par un festival en ligne

Docs Against Gravity Film Festival Varsovie 8-17 mai

Reporté du 4 au 13 septembre

Festival du film de Cracovie 31 mai-7 juin

Se déroulera entièrement en ligne. Le programme sera annoncé le 15 avril.

Festival de Zlin  29 mai-6 juin

Reporté en septembre

Compte rendu de Film en Languedoc Occitanie en Assemblée Générale Extraordinaire / FÉVRIER 2020

BILAN 2019

financier : 900€
Adhérents : 44
Action : Commission de savoirs

VOTES

Bilan financier : adopté à l’unanimité
Bilan d’activité : adopté à l’unanimité
Dissolution du CA

ANNÉE 2020

Les adhérents peuvent se proposer pour faire partie du Conseil d’administration jusqu’au 9 avril 2020.

Se présentent au CA :
Baptiste Desroches Daudel ( procuration )
Faustine Françon
Pierre Louis Moro
Yvon Frémy
Yannik Gaillard
Manuel Poulain
Christelle Léger ( procuration )
Bruno Charton
Ségolène Rocher
Céline Laurins 

Se présente Président : Manuel POULAIN – A voter 7/8
Se présente Trésorier : Bruno CHARTON – A voter 7/8
Se présente Vice trésorier : Yvon FREMY – A voter 7/8

OBJECTIFS

LES RENCONTRES
– Garder 4 lieux de rencontre différents pour les 10 organisées dans l’année : Montpellier, Séte, Frontignan, Les Aresquiers … 10 réunions par an.

RÉUNION DE TRAVAIL
Elles sont ouvertes à tous les adhérents pour mettre en place des projets pour l’association

LIEUX
Se baser sur les rencontres précédentes

RÉGULARITÉ
3 par an ( le CA peut organiser des réunions de travail. Dans le mail d’invitation sera donné l’ordre du jour)

COMMUNICATION / FÉDÉRER
– Comment fédérer des techniciens d’autres corps de métier? FEL est considérée par bon nombre de techniciens comme une association «décoration». A tord puisqu’elle est ouverte à tous les techniciens.

– Caroline d’ Occitanie Film nous informe qu’elle donne toujours notre contact à l’inscription d’un nouveau technicien. Certains retours lui confirment que FEL parait être orienté déco…

– Communiquer via les réseaux sociaux

– Communiquer via les réseaux d’associations de tournage ou d’autres corps de métier fédérés

– Faire des flyers à déposer sur les tables régie lors de nos tournages respectifs proches de nos lieux et date de rencontre : Séte , Frontignan, Les Aresquiers : DNA, USGS, Tandem, Candice Renoir… Et tous les autres projets en cours…

– Organiser une rencontre commune FOCUS et FEL

– Faire un pont entre FEL. et les étudiants, comment les accueillir et les intégrer dans notre association ? (sujet à travailler lors d’une réunion de travail et trouver des volontaires pour s’en occuper)

PLACE DE FEL AU SEIN D’OCCITANIE FILM
2 adhérents de FEL sont au collège d’Occitane Film. Manuel Poulain a participé au COREPS ( encore maintenu dans notre région ) orienté sur la formation. Comment investir plus Film en Languedoc Occitanie au sein d’Occitanie ?

PROJETS / COMMISSIONS
Tout projet proposé est ouvert à participation aux adhérents pour le developper.

– Commission « festival »
Manuel poulain : Organiser un « festival « de rencontres pour fédérer techniciens, étudiants, COREPS, autres asso de techniciens, pole emploi…une journée de tables rondes, d’échanges, faire connaitre nos métiers, expliquer l’intermittence. Plus des projections, animations.. Projet en étude à rédiger et proposer pour une réunion de travail.

– Commission « Un film Un métier »
Céline Laurins : Reprendre le projet « 1 film 1 métier « présenté au Sémaphore de Nîmes. Le proposer au cinéma d’art et d’essaie Diagonal à Montpellier. Selon la programmation faire intervenir en fin de projection un technicien de la région pour raconter son métier sur le tournage. Projet en étude à rédiger et proposer pour une réunion de travail.

– Commission Site internet :
Faustine, Pierre Louis, Bruno, Manuel.
En cours de lancement.

PROCHAINS ÉVÉNEMENTS
REUNION DE TRAVAIL : jeudi 02 avril 2020, ordres du jour : « festival », «1 film 1 métier », « les étudiants dans l’association »

FIN DE L’ASSEMBLEE GENERALE 22H30